« La sortie du nucléaire : une chance à saisir ! »

Tel est le message exprimé par Inter-Environnement Wallonie à la presse et aux représentants des quatre partis politiques francophones ce 13 mars, lors de la présentation de son dernier ouvrage sur le sujet.

En 2003, le gouvernement belge votait une loi programmant la fermeture progressive des sept réacteurs du pays entre 2015 et 2025. Quatre ans plus tard, des voix s’élèvent, y compris parmi les signataires de 2003, pour remettre cette loi en question. A l’appui de cette volte-face, on assène des arguments comme autant de dogmes sacrés laissant trop rarement la place au véritable débat d’idées.

Ainsi, à l’heure où la lutte contre le réchauffement global s’impose comme une priorité absolue, le nucléaire serait une énergie propre, incontournable dans la lutte contre les gaz à effet de serre… Et ce n’est pas tout : l’atome nous garantirait aussi l’indépendance énergétique, en même temps qu’une production d’électricité abondante et bon marché…

Pour sortir des réactions épidermiques et positionnements idéologiques, Inter-Environnement Wallonie a souhaité collationner en un ouvrage l’ensemble des informations disponibles sur les enjeux et conséquences de la sortie programmée du nucléaire. Il importe en effet que cette question, appelée à être au centre des débats de la prochaine législature, puisse être analysée et traitée de manière dépassionnalisée, sur base de faits avérés et non d’idées reçues.
Dans ce document, la fédération explique pourquoi le nucléaire ne constitue pas une solution appropriée aux changements climatiques, à notre dépendance énergétique ou à la hausse des prix pétroliers. Pire, l’atome représente en réalité un frein à la mise en place des véritables solutions aux défis auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés : l’efficacité énergétique et l’utilisation rationnelle de l’énergie, ainsi que le développement des sources d’énergie renouvelables et des centrales à haut rendement. Un cadre législatif stable et confirmant la fermeture des centrales nucléaires est réalité le meilleur moyen de favoriser les sources d’énergie plus propres. Car l’abandon du nucléaire représente une véritable opportunité de remettre en question nos modes de production et de consommation d’énergie.
C’est également pour combattre les idées reçues qu’IEW a conçu, sur base de ce dossier, un dépliant destiné à éclairer le « grand public » sur cette problématique.

Et pour que les électeurs puissent faire leur choix en toute connaissance de cause, la fédération a profité de la présentation de son ouvrage pour soumettre aux représentants des quatre principaux partis francophones (CDH, ECOLO, MR, PS) un questionnaire les amenant à se positionner clairement sur la question de la sortie du nucléaire. Les réponses fournies par chaque parti seront rendues publiques début mai.

Pour en savoir plus :

« La sortie du nucléaire : une chance à saisir ! » : version pour lecture à l’écran (150p.)

« La sortie du nucléaire : une chance à saisir ! » : version pour impression (150p.).

« La sortie du nucléaire : une chance à saisir ! » : 9 idées reçues concernant la sortie du nucléaire en Belgique (12p.)

L’ouvrage intégral est également disponible au prix de 5euros (+ frais de port) sur simple demande à :

iew asbl
fédération des associations d’environnement
www.iewonline.be
6, bd du Nord | 5000 Namur
tél : 081 255 280 | fax : 081 226 309
mail : iew@iewonline.be

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental