La sortie du Plan Wallon des déchet se fait attendre

Depuis qu’il gère le portefeuille de l’environnement en Région wallonne, Benoît Lutgen nous promet un plan des déchets. Aucune sortie officielle pour l’instant. Nous savons cependant que d’intenses discussions ont lieu sur le sujet, tant en inter-cabinets qu’avec les principaux acteurs concernés. Ces discussions se basent, entre autres, sur les résultats d’une série de consultations dont celle d’IEW en décembre 2005. Mais depuis, plus rien de concret du côté du cabinet, du moins à notre connaissance : qu’est-il advenu des remarques et préoccupations qui furent les nôtres ? Comment le projet a-t-il évolué ? La réserve observée durant le travail préalable ne semble cependant plus de mise : différents acteurs concernés diffusent aujourd’hui largement leurs positions. Il nous semble dès lors opportun de partager notre avis.

Nous avions, fin 2005, apprécié la cohérence du projet déposé, qui allait d’une note d’orientation ambitieuse (« Le temps des solutions ») à des projets de décrets commentés et appuyés d’études plus techniques et scientifiques.

Nous partagions le souhait du ministre d’insister sur la prévention, la réutilisation et l’économie sociale ainsi que sur le besoin de transparence et de coût-vérité.

Nous avons par ailleurs marqué notre inquiétude concernant :

• les réserves de sécurité ;

• Les flux de déchets industriels et la transparence à opérer entre déchets ménagers et industriels ;

• Le flou (même si la volonté est présente) quant à la volonté de travailler sur la politique des  produits et donc d’agir véritablement en amont ;

• La problématique des déchets « assimilés » et des encombrants ;

• La non intégration dans ce plan des obligations de reprise et des conventions environnementales (reportées à 2007) ;

• La faiblesse des moyens accordés aux priorités (prévention des déchets, contrôle des incivilités) ;

• la problématique de la localisation des installations de biométhanisation et de la collecte des déchets biodégradables en milieu rural.

Nous avions ensuite fait une série de propositions concrètes au ministre que vous trouverez de manière exhaustives dans la note ci-jointe. Celle-ci développe également les points repris ci-dessus. Ces propositions s’accompagnent enfin de pistes de collaborations dans le cadre de cet important dossier.

 

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental