La “voiture raisonnable”, une évidence

La “voiture raisonnable”, une évidence

Inter-Environnement Wallonie et Parents d’Enfants Victimes de la Route (PEVR) lancent un Appel pour une régulation du marché automobile en faveur des « voitures raisonnables ». Cette régulation permettra au secteur des transports de faire un pas indispensable vers une décarbonation et vers une participation active à l’amélioration de la santé publique. Découvrez cet Appel et, s’il vous paraît pertinent, n’hésitez pas à le signer.

Il est aujourd’hui avéré qu’il ne sera pas possible de répondre aux défis de la décarbonation de notre société et de l’atteinte d’une mobilité durable sans aborder de face la question de la régulation des produits issus de l’industrie automobile.

 « Je crois que l’automobile est aujourd’hui l’équivalent assez exact des grandes cathédrales gothiques. Je veux dire une grande création d’époque conçue passionnément par des artistes inconnus, consommée dans son image sinon dans son usage, par un peuple entier qui s’approprie en elle un objet parfaitement magique ». Roland Barthes, Mythologies, en 1957. 

S’attaquer à une telle création peut sembler vain, ce qui explique que la Titine (Boris Vian, 1972), objet fétiche de la liberté moderne soit encore à ce point plébiscitée.
Mais les mythes relèvent de l’imaginaire, et c’est précisément de cette enveloppe imaginaire soigneusement entretenue par la publicité qu’il convient aujourd’hui de débarrasser la voiture pour qu’ainsi dépouillée, se révèle ce qu’elle est fondamentalement : un objet utile dont il convient d’user avec modération.

Compter sur l’industrie automobile pour être un partenaire loyal dans l’atteinte des objectifs climatiques, de santé publique et de sécurité routière relève, à ce jour, de l’illusion ou de la naïveté : le lobbying que cette industrie déploie depuis une trentaine d’années pour amoindrir toute mesure qui serait prise à son encontre en témoigne à suffisance.

D’un autre côté, compter sur la prise de conscience progressive de la nécessité de diminuer fortement le recours à la voiture par une partie significative de la population s’avère également utopique et, de toute façon, largement trop lent et aléatoire, dans un contexte où l’urgence climatique mais aussi sanitaire est déclarée.

Il reviendrait donc aux responsables politiques de s’atteler avec conviction à la tâche.

Vue sous l’angle d’une régulation de la production adaptée aux défis, la tâche peut cependant être moins compliquée qu’il n’y parait. Il ne s’agit pas de supprimer la voiture, mais de la mettre à une juste place, dépouillée de ses oripeaux.
Et, à terme, cette mise à jour peut s’avérer être une opération salutaire pour tout le monde.

Mais il est vrai que l’initier va demander de la fermeté dans l’action politique et un changement radical d’attitudes et d’habitudes au sein de l’industrie et des usagers.

L’Appel pour une régulation du marché automobile en faveur des « voitures raisonnables » initié par IEW et PEVR a pour objectif de contribuer modestement à cette mutation indispensable dans le domaine des mobilités. Nous l’avons d’ores et déjà proposé à la signature d’associations d’horizons variés, d’acteurs économiques, ainsi que de personnalités issues du monde académique, du domaine de la santé, des administrations, de la société civile, etc. Mais nous souhaitons diffuser cet Appel plus largement encore, avant de le présenter aux autorités publiques susceptibles de jouer un rôle dans cette régulation.

Vous découvrirez l’Appel dans sa version synthétique dans ce pdf (2 pages A5).
La version plus longue (13 pages A5) reprend l’argumentaire en le développant et en indiquant les nombreuses sources qui ont permis de le motiver.

Cet Appel est le résultat d’un long travail d’expertise de notre chargé de mobilité Pierre Courbe, initiateur du concept de Lisa Car (Light and safe Car).

Si vous partagez les termes de cet Appel et si vous souhaitez vous joindre aux signataires, il vous est possible de le faire en remplissant le formulaire sur le site lisacar.eu.

Signataires : retrouvez la liste des signataires au bas de cet article.




Alain Geerts

Communication & Mobilité