L’automobile en questions

You are currently viewing L’automobile en questions

La question sous-jacente des politiques de transport est celle de la mobilité et de l’accessibilité désirables pour nos sociétés et des moyens de les assurer de manière durable. La voiture a pris un rôle prépondérant dans nos pratiques de mobilité (tant « physiquement » que dans l’imaginaire collectif). Aujourd’hui plus que jamais, ce rôle doit être questionné. C’est pour aider à la réflexion qu’IEW a mis à jour son dossier « L’automobile en questions ».

En 1996 déjà, à l’issue d’un colloque dédié à la durabilité des transports, l’OCDE concluait que les systèmes de transport en cours dans ses pays membres n’étaient pas durables et le devenaient de moins en moins. L’OCDE soulignait que les améliorations du contrôle de la pollution et de l’efficacité des véhicules avaient été plus que contrebalancées par l’accroissement du taux de motorisation, de l’utilisation et de la puissance des véhicules à moteur. Ces tendances se sont poursuivies depuis lors.

Comment les « renverser » et entrer enfin dans l’ère de la durabilité des transports ? En particulier, dans un domaine aussi complexe, aussi hautement technologique que celui de la voiture, aussi lourd d’enjeux économiques également, comment « tracer sa route » en tant que décideur politique ou personne travaillant à instruire la décision politique ? Comment garantir que celle-ci soit effectivement porteuse de mieux-être sociétal ?

Dans le but de fournir à toute personne intéressée par la question une information claire et objective, détachée de tout intérêt partisan ou financier, IEW publiait en 2013 un dossier intitulé « L’automobile en questions – 15 fiches pour (mieux) comprendre et décider ». Ce dossier reçut un excellent accueil.

Depuis, le secteur de l’automobile a connu d’importantes évolutions, notamment normatives et technologiques. Aussi est-il apparu utile de mettre à jour et compléter le dossier, travail mené par IEW en bonne entente avec le Bond Beter Leefmilieu (BBL). Le dossier, qui comporte aujourd’hui 18 fiches (ou chapitres), a également été traduit en néerlandais.

Certains aspects techniques ont bien sûr été simplifiés et toute prétention à l’exhaustivité laissée de côté. Le dossier ambitionne cependant de fournir les principaux éléments d’information de base en matière d’automobile dont devrait idéalement disposer toute personne susceptible d’influencer ou de poser des choix en matière de politiques publiques de transport.

Les deux premières fiches sont consacrées à un aperçu de ce que l’on appelle communément le « système automobile » et du marché automobile. Viennent ensuite 11 chapitres mêlant aspects techniques et réglementaires : équation du mouvement, cycles de test, émissions, cycle de vie, conception des véhicules, motorisations. Les questions énergétiques sont abordées dans les trois fiches suivantes. Un retour à la vision systémique est opéré dans les deux derniers chapitres, consacrés aux incidences du système automobile et aux solutions susceptibles d’y porter remède. Dans un souci d’objectivité, les recommandations de la Fédération ont été reportées en fin d’ouvrage, dans la dix-huitième fiche et dans la conclusion.

Il est téléchargeable à cette adresse: « l’automobile en questions » . On peut aussi en obtenir copie papier sur simple demande.

Aidez-nous à protéger l’environnement, faites un don !

Pierre Courbe

Mobilité