Le plan Energie-Climat, volet transport : classement médiocre pour la Belgique

Le plan Energie-Climat, volet transport : classement médiocre pour la Belgique

Le Plan national énergie-climat (PNEC) est actuellement soumis à consultation du public. Mais la version actuellement sur la table est-elle suffisante pour répondre aux enjeux climatiques? L’ONG européenne Transport & Environnement a analysé les drafts de plans nationaux énergie climat de tous les pays européens. Elle propose un classement des pays sur base de la qualité du volet transport de leurs plans.
La Belgique occupe une décevante 19e place sur 28, loin derrière la plupart de nos voisins (les Pays-Bas sont premiers, la France et le Luxembourg sont 5e et 6e, l’Allemagne est 15e). Pour IEW, cette étude souligne à quel point il faut renforcer nos plans d’actions climatiques pour répondre aux Accords de Paris.

Vous trouverez les résultats complets via les liens ci-dessous. Le lien direct vers l’analyse du plan belge se trouve ici : https://infogram.com/belgium-necp-1h7g6kowe3e02oy?live

Concernant la Belgique, Noé Lecocq d’Inter-Environnement Wallonie explique : “Ce rapport épingle la faiblesse du plan énergie climat belge pour réduire les émissions du transport et rendre notre mobilité durable. Nos gouvernements poursuivent et aggravent leur politique néfaste de soutien aux agrocarburants, et ne s’engagent pas suffisamment concrètement pour développer les alternatives à la voiture individuelle. Les pistes d’action politiques sont pourtant connues : réduire le nombre de voitures de société, investir dans le rail et les transports en commun, développer les cheminements cyclo-piétons, limiter la vente de véhicules lourds et énergivores, prévoir la sortie des énergies fossiles… Il reste quelques mois à nos gouvernements pour revoir leur esquisse et présenter un plan climatiquement robuste d’ici la fin de l’année.”

La Belgique obtient la moitié des points ou plus dans trois des douze catégories évaluées : le rail (grâce à une volonté affichée d’investir dans le réseau ferroviaire), l’aviation (grâce à une volonté affichée de réduire les émissions du secteur et d’étudier la taxation du kérosène ou des billets d’avions), et la navigation (grâce à une volonté affichée d’améliorer l’efficacité énergétique des bateaux et de prendre des mesures d’électrification). Cependant, dans ces trois cas, la description des mesures doit être précisée pour dépasser le stade de l’intention vague. Il est temps de passer des déclarations aux actes!

Rapport de l’ONG Transport & Environnement en pièce jointe et via liens ci-dessous:
https://www.transportenvironment.org/publications/national-energy-and-climate-plans-transport-ranking

The map can be accessed here: https://infogram.com/necp-ranking-map-1hxj480x7n756vg?live
The ranking can be accessed here: https://infogram.com/necp-ranking-1h0n2505mdnl4pe?live
The national one-pagers can be found either in the report (attached to this email).
Le plan version brouillon (en) : https://www.iew.be/wp-content/uploads/2019/06/2019_06_Draft_NECP_transport_analysis_final.pdf

Contact pour T&E : Carlos Calvo Ambel +32 (0)48 869 42 81 carlos.calvoambel@transportenvironment.org
Contact pour Inter-Environnement Wallonie : Noé Lecocq 0495/67.19.20

Noé Lecocq

Climat & Mobilité

Fermer le menu