“Les compagnons de l’herbe” la préfèrent naturelle

En marge de la « Semaine sans pesticides » qui se poursuit jusqu’au 30 mars, la Fédération lance un projet baptisé « Les compagnons de l’herbe ».
Le public est appelé à identifier un espace vert public qui lui tient particulièrement à c½ur et à le parrainer en mettant en ½uvre les démarches nécessaires pour qu’il soit géré de manière naturelle, sans recours aux pesticides.

Qu’ils soient utilisés en agriculture, dans les espaces verts publics ou chez les particuliers, les pesticides ont un coût élevé pour l’environnement et la santé.
Des actions ont été mises en place afin de réduire les risques liés à leur utilisation mais pour les associations environnementales, si cette diminution des risques d’exposition aux pesticides est utile, elle est loin d’être suffisante. Si l’on veut diminuer de manière drastique la contamination globale de l’environnement et de la chaîne alimentaire, il importe avant tout de limiter le recours aux pesticides et de promouvoir les solutions alternatives. C’est dans cette optique que la Fédération a initié le projet baptisé « Les compagnons de l’herbe ».

Avec « Les compagnons de l’herbe », la Fédération poursuit deux objectifs :

 améliorer l’information des citoyens quant à la manière de prévenir et de limiter leur exposition aux pesticides;

 inciter les communes à développer la gestion différenciée des espaces verts sur leur territoire.

Concrètement, chacun(e) est invité à identifier au sein de sa commune un lopin auquel il (elle) est particulièrement attaché(e) – plaine de jeux des enfants, espace vert proche du domicile, etc – et d’en observer la gestion par les services communaux. .
En cas d’application de pesticides, de fauchage précoce ou de toute autre action contre-productive, le « compagnon de l’herbe » interpellera sa commune: la législation est-elle bien respectée? Quelles substances ont été appliquées? Pourquoi ne pas mettre en ½uvre d’autres méthodes de gestion?

La démarche se veut avant tout constructive et vise à instaurer un dialogue entre la commune et ses citoyens dans un soucis de préservation de l’environnement.

Envie de devenir un «Compagnon de l’herbe» et rejoindre ainsi les rangs Citoyen Actif pour la Promotion des Alternatives au pesticides?
[
Inscrivez-vous ici.->http://www.iewonline.be/spip.php?article2951&var_recherche=compagnons%20de%20l%27herbe]

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental