Les Créatifs Culturels, sauveurs de la planète ?

Les Créatifs Culturels, sauveurs de la planète ?

« Les changements de société se font progressivement, organiquement; les porteurs de nouvelles valeurs sont temporairement isolés; puis la masse critique atteinte, une nouvelle population apparaît aux yeux de tous. » Selon le sociologue, Paul H. Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson, dans leur livre « l’émergence des Créatifs Culturels » , une nouvelle culture est en train d’émerger aux Etats-Unis : une culture portée par des « créatifs culturels » (cc) engagés, solidaires, respectueux de l’environnement et des différences, et préoccupés par leur développement « psycho-spirituel ». Et l’Europe n’est pas en reste…

Au terme de 14 ans d’enquête sociologique aux Etats-Unis portant sur un échantillon de plus de cent mille personnes, les auteurs ont identifié les représentations communes à plusieurs sous-groupes et identifié les créateurs d’une nouvelle culture qu’ils ont appelés les « créatifs culturels ». Selon eux, ces « Créatifs culturels » représentent 24% de la population étatsuniennes. Cette population en pleine expansion ne fonctionnerait plus désormais selon le modèle occidental “moderniste” (individualisme, capitalisme et divertissement) mais d’une façon radicalement autre. Autrement dit, ces « créateurs de nouvelles cultures » constitueraient le départ d’une civilisation post-moderne aussi importante que le fut le modernisme il y a cinq cent ans.

Les cc américains se répartiraient en deux populations d’environ 25 millions d’adultes chacune. Un noyau central appelés “avancé”, serait préoccupé à la fois de justice sociale, d’engagement écologique et de développement “psycho-spirituel” : Pour ceux-là, le sacré inclut d’emblée l’épanouissement individuel et la solidarité sociale et politique.
L’autre moité constituant la périphérie dite “écologiste”, aurait tendance à ne faire que lentement, avec beaucoup de prudence, le lien entre l’engagement social et la vie intérieure, ou entre l’écologie et la spiritualité (ce second groupe est de 15 % plus masculin que le premier).
Sociologiquement, on trouve les cc dans toutes les couches et tous les âges de la population, même s’ils sont incontestablement un peu plus cultivés que la moyenne des Américains, légèrement plus riches et plus urbains. Une seule corrélation se marque fortement : 60 % des cc sont des femmes (67 % pour le noyau “avancé”). Par ailleurs, chaque année la part des 18-24 ans augmente.

Qu’en est-il en Europe?

Une enquête similaire[[Jean-Pierre WORMS (sous la direction de), Les créatifs culturels en France, édition Yves Michel (2007)]] a été réalisée en France où le pourcentage des créatifs culturels atteint 17%. C’est bien l’émergence d’une vague de fond ! De façon encore plus importante qu’aux Etat-unis, le mouvement en France semble être majoritairement féminin puisque 64 % des cc français sont des femmes.
Selon les auteurs de l’enquête en France, une enquête similaire est en cours dans d’autres pays européens. Affaire à suivre donc…
En Belgique, une première journée des créatifs culturels belges s’est déroulée à Bruxelles le 13 avril 2008, sous la houlette de l’association Europe des Consciences.

En êtes vous un?

Les créatifs culturels pensent globalement et agissent localement autour de 5 grands axes :

 Conscience écologique et holistique: les CC aiment avoir une vision synoptique, « intégrée » des choses. Ce qui explique certainement leurs grandes préoccupations écologiques. Ils s’alimentent ” bio ” et se soignent avec des médecines douces et méthodes naturelles de santé. Les mouvements écologiques constituent pour une grande part la base du mouvement des créatifs culturels.

 Idéalisme et activisme: les cc s’impliquent personnellement dans la société par des engagements solidaires, locaux et globaux. Ils ont une grande ouverture multiculturelle.

 Femmes au c½ur du monde: comme dit plus haut, les cc sont incarnés davantage par des femmes mais tous, qu’ils soient hommes ou femmes s’intéressent aux « problèmes des femmes » (violences, rôle de la femme dans la société, souci du bien-être familiale …) et adoptent des valeurs dites « féminines » (l’empathie, la coopération et l’action en réseau, l’intuition, la réflexion à long terme, …).

 Développement personnel et spiritualités: les cc accordent souvent une grande importance au développement personnel, à la connaissance de soi et à la vie intérieure. Ils sont souvent en recherche d’une dimension spirituelle.

 « Dire ce que l’on fait et faire ce que l’ont dit »: les cc veulent être dans l’authenticité, c’est-à-dire que les actes de leur vie quotidienne doivent correspondre au mieux avec leur conception du monde et leurs valeurs personnelles.

Ces grands axes sont proches de ceux adoptés par les simplicitaires, adeptes de la simplicité volontaire. Selon Emeline de Bouver[[Emeline de Bouver, Moins de biens, plus de liens. La simplicité volontaire. Un nouvel engagement social, Ed. Couleurs livres asbl (2008)]], dans un article de 2003 paru dans un magazine alternatif, Imagine, il est affirmé que « 80% des créatifs culturels sont partisans de la simplicité volontaire. »

De la nécessité d’une prise de conscience en tant que groupe

Aux yeux des enquêteurs américains Paul Ray et Sherry Ruth Anderson, la grande faiblesse des cc est leur manque de conscience d’eux-mêmes en tant que groupe. D’où le souhait des deux auteurs d’inviter les cc à pérenniser leurs efforts en passant au stade institutionnel. Mais institutionnaliser des créateurs, n’est-ce pas contradictoire ? Conscients du hiatus, Ray et Anderson imaginent néanmoins toutes sortes de concrétisations possibles de l’univers cc : des écoles, des universités, des centres ouverts aux gamins des rues, des réseaux connectés à la planète entière…

En savoir plus:

Paul H. Ray, Sherry Ruth Anderson, L’émergence des Créatifs Culturels, Enquête sur les acteurs d’un changement de société, Editions Yves Michel (2001, pour la traduction française)

Jean-Pierre WORMS (sous la direction de), Les créatifs culturels en France, édition Yves Michel (2007) Association pour la Biodiversité culturelle, Les créatifs culturels en France, Editions Yves Michel

www.creatifsculturels.fr : mais bof car pas très souvent mis à jour…

Anne Thibaut

Alimentation durable

Fermer le menu