Les excréments des Namurois vont tout droit dans la Meuse!

Les excréments des Namurois vont tout droit dans la Meuse!
Namur est une capitale fière de sa citadelle et de sa confluence… et nettement ingrate vis-à-vis du fleuve auquel elle doit tant ! Au delà des photos de cartes postales, où la ville se mire dans les eaux et où scintillent ses reflets, il est une réalité bien dure à entendre : les égouts namurois charriant leur lot de pollutions s’écoulent directement dans la Sambre et dans la Meuse.
Le contexte de l’épuration des eaux urbaines est marqué par la directive 91/271/CEE. La Commission envoie donc depuis 1991 une série d’impulsions, de plus en plus fermes, pour tenter de faire sortir de leur léthargie les états membres que la qualité de l’eau ne semble pas préoccuper prioritairement. N’échappant pas au statut de mauvais élève, qu’elle partage d’ailleurs avec de nombreux états en ce qui concerne la protection des eaux, la Belgique est en contentieux avec la Commission à ce propos, et s’est vue délivrer une première condamnation en 2004. 15 ans se sont écoulés depuis que la directive a été adoptée ! Et nos 25.000 Namurois[[(1)illustration pour Namur centre. Il faut bien entendu rajouter une bonne rasade de voisins pour atteindre le nombrée réel de personnes concernées.]] n’ont toujours pas de station d’épuration ! Au rythme où vont les choses, nous nous acheminons directement vers une condamnation par la Cour de justice. Pourquoi diable faut-il chaque fois (voir l’historique de la directive nitrates par exemple) que nous nous traînions jusqu’à la punition ? Ceci dit, dans ce cas-ci, elle pourrait être de taille… Vous aviez des projets pour 76 millions d’euros par an ? Désolé, ils seront engouffrés en astreintes !

Pour en savoir plus:
[Résumé et enjeux de la directive

 >http://europa.eu/scadplus/leg/fr/lvb/l28008.htm]

Fermer le menu