Les opportunités de la mobilité électrique : IEW propose 10 mesures

Les quatre ministres belges de l’énergie planchent actuellement sur un projet de « Masterplan national pour l’introduction à grande échelle de véhicules électriques en Belgique » rédigé par le SPF Économie. Ce plan liste un grand nombre d’actions qui pourraient être menées dans 13 domaines pour stimuler la mobilité électrique.

Pour Inter-Environnement Wallonie, ce plan touffu est peu et mal ciblé. En particulier, il n’est pas pertinent que les pouvoirs publics soutiennent le déploiement à grande échelle des voitures électriques. Certaines des mesures proposées posent franchement problème, comme le soutien de 30% à l’achat de voitures électriques, la déductibilité à 150% pour les voitures de société électriques, la prise en charge par les pouvoirs publics du déploiement d’infrastructures de recharge, l’accès des voitures électriques aux bandes bus, la mise à disposition de stationnement préférentiel, réservé aux voitures électriques, etc.

Suite à la consultation organisée le 13 décembre 2011->http://economie.fgov.be/fr/consommateurs/Energie/Developpement_energie/vehicules_electriques/belgian_platform_on_electric_vehicles/], la fédération Inter-Environnement Wallonie a transmis une [analyse critique de ce projet aux autorités compétentes. En conclusion, nous écrivions : « Comme toute nouvelle technologie, la mobilité électrique est aujourd’hui un investissement à risque. Savoir si les pouvoirs publics doivent supporter ce risque est une question qui mérite d’être posée. La réponse doit être évaluée au regard des bénéfices sociétaux qui peuvent être attendus de cette technologie de manière réaliste. (…) Le présent projet de Masterplan risque d’aboutir à un détournement important de moyens publics au détriment de solutions de mobilité plus efficaces environnementalement et plus justes socialement, comme le développement nécessaire des transports en commun et des modes doux. » Manque d’efficacité environnementale, coût démesuré pour les pouvoirs publics et augmentation des inégalités sociales en matière d’accès à la mobilité sont les critiques fondamentales qu’on peut faire à ce projet.

Les réserves exprimées sur le projet de Masterplan ne signifient pas qu’il ne faut rien faire. Il nous a donc semblé utile de proposer une série d’actions politiques qui pourraient faire de la mobilité électrique une véritable opportunité, sans tomber dans les travers du projet présenté par le SPF Économie. Pour être complet, il faut signaler que certaines mesures ci-dessous étaient déjà proposées dans le projet de Masterplan.

Voici donc les dix mesures proposées par IEW :

1. S’intégrer dans une vision mobilité durable à l’horizon 2050
2. Cibler les flottes à électrifier
3. Encourager un large usage du vélo à assistance électrique (VAE)
4. Promouvoir une électrification rapide des scooters et motocycles à deux temps
5. Envisager l’apport des véhicules légers (LEV)
6. Développer l’auto-partage
7. Imposer aux constructeurs la reprise et le recyclage des batteries
8. Adapter la fiscalité
9. Promouvoir la recherche sur certaines questions clé
10. Développer la production d’électricité renouvelable

Chacune de ces mesures est brièvement développée dans le document suivant : Les opportunités de la mobilité électrique : IEW propose un autre « Masterplan »

Autres publications d’IEW sur la mobilité électrique :

Crédit photographique : © Mastrofoto – Fotolia.com

Noé Lecocq

Climat & Mobilité