Les villes belges ne sont pas encore prêtes pour la révolution de la mobilité active 

You are currently viewing Les villes belges ne sont pas encore prêtes pour la révolution de la mobilité active 

Bruxelles, 24 février 2022. Une étude comparative des villes européennes montre des résultats insuffisants en termes d’espace dédié à la mobilité active dans les villes belges en 2021. Seule la ville de Gand atteint un score de 60%. Bruxelles, en revanche, obtient seulement 40%. Liège finit dernière du classement des villes belges, tous indicateurs confondus. 

L’étude publiée aujourd’hui par la campagne européenne Clean Cities1 concerne la mobilité dans les villes européennes. Un score2 est attribué à 36 villes sur base notamment de leurs efforts pour promouvoir la mobilité propre, active et partagée afin d’atteindre une mobilité zéro émission d’ici 2030. 

Marie-Charlotte Debouche, chargée de la campagne Clean Cities en Belgique, a déclaré: “Ce rapport montre que les villes belges doivent faire davantage pour permettre à leurs citoyen.ne.s de se tourner vers des solutions de mobilité active et saine. Bruxelles en particulier, doit poursuivre ses efforts contre la congestion. Liège quant à elle, doit prioriser les modes actifs et s’attaquer aux véhicules polluants. ”

En ce qui concerne la mobilité active, Bruxelles stagne en effet à 40%. Ce mauvais résultat est expliqué par une congestion trop importante ainsi que trop peu d’espace dédié au cyclisme et à la marche. En termes de congestion en particulier, Bruxelles se situe dans les pires villes européennes du classement (30 sur 36)3.

Liège, quant à elle, se classe en dernière place du classement des villes belges4, et 15 rangs plus bas que Gand au niveau européen. En cause: le manque de politique de sortie du moteur thermique, une mauvaise qualité de l’air et trop peu d’espace dédié à la mobilité active. 

Pierre Courbe, chargé de mission Mobilité à Inter-Environnement Wallonie, a réagi: “Le réseau de mesure de la qualité de l’air récemment mis en place (2021) d’une part et la concrétisation des recommandations du Plan Urbain de Mobilité en matière de modes actifs et de transport en commun d’autre part devraient permettre à Liège d’améliorer son score dans les prochaines années. Nous y resterons attentifs.5

FIN

Contacts presse 

Marie-Charlotte Debouche – Clean Cities Campaign : marie-charlotte.debouche@cleancitiescampaign.org / +32472904808

Pierre Courbe, Inter-Environnement Wallonie : p.courbe@iew.be / +32 81 390 759 

Aidez-nous à protéger l’environnement, faites un don !

  1. La Clean Cities Campaign est une coalition de plus de 50 ONG et dont l’objectif principal est d’atteindre une mobilité zéro-émission dans les grandes villes européennes d’ici 2030.
  2. L’étude, publiée aujourd’hui, s’intitule: “Evaluation comparative des villes européennes en matière de création de conditions favorables à la mobilité zéro émission”. 36 villes européennes ont été comparées à des références officielles ou largement acceptées (telles que les directives de l’Organisation mondiale de la santé en matière de qualité de l’air ou la « vision zéro » de l’UE en matière de sécurité routière). Lorsque de telles références n’existaient pas, une approche « best-in-class » a été utilisée. Ricardo Energy & Environment a effectué la collecte et l’analyse des données en utilisant, dans la mesure du possible, des ensembles de données à l’échelle européenne, tout en contactant chaque ville pour obtenir des informations supplémentaires. 
  3. Plusieurs communes de Bruxelles ont récemment annoncé leurs plans pour la mise en place de mailles apaisées (prévues par le plan régional Good Move et censées diminuer le trafic de transit). Ces communes sont Schaerbeek, Anderlecht et Ville de Bruxelles
  4. Gand se situe en 7ème position de notre classement, grâce principalement à son plan de circulation privilégiant la mobilité active, et sa zone de basses-émissions. Bruxelles se situe en 9ème position, tandis qu’Anvers se situe en 18ème position, suivie de Liège en 22ème position. 
  5. Le plan urbain de mobilité est le résultat d’une consultation ayant eu lieu à Liège à l’automne 2020 sur le processus de rénovation du réseau d’autobus en prévision de l’arrivée du tram se poursuit. Plus d’informations se trouvent ici

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental