Non, Gosselies, n’est pas une priorité pour le rail wallon !

Non, Gosselies, n’est pas une priorité pour le rail wallon !

Les membres du Gouvernement wallon discutent actuellement des priorités à défendre pour le rail wallon dans le cadre du prochain Plan pluriannuel d’investissement (PPI 2013-2025) du groupe SNCB. Interrogé à ce sujet par le journal « Métro » de ce 24 juin, le Ministre-Président Rudy Demotte estime que « la liaison vers l’aéroport de Charleroi est importante ».
Pour les associations Inter-Environnement Wallonie (IEW), Navetteurs.be, ACTP et RAIL, ce projet ne peut être une priorité alors que l’enveloppe disponible est limitée et que les fondamentaux du rail ne sont pas encore assurés.

L’attractivité du rail ne paraît pas être un enjeu primordial du prochain PPI de la SNCB. En effet, si un budget suffisant est envisagé pour la sécurité, les investissements actuellement prévus ne permettront pas d’améliorer la ponctualité, le confort et, plus globalement, le service aux voyageurs.

Pour IEW, Navetteurs.be, l’ACTP et RAIL, cette situation est inacceptable et il appartient au Gouvernement wallon de tout mettre en œuvre pour rectifier le tir. L’objectif d’un cadencement en réseau et d’un doublement des fréquences pour toutes les lignes en Wallonie devrait ainsi guider sa sélection des projets qu’il estime prioritaires.

Espérant que l’Exécutif régional ne restera pas insensible au sort des centaines de milliers d’usagers wallons du rail en demande d’un financement au plus proche de leur réalité quotidienne, IEW, Navetteurs.be, l’ACTP et RAIL l’invitent à opérer des choix servant une politique ferroviaire réellement au service des voyageurs. Ceci implique de :

  • ne pas inscrire le projet de liaison ferroviaire vers l’aéroport de Gosselies dans la liste des projets prioritaires wallons ;
  • veiller à un financement des fondamentaux du rail (maintien de capacité, accueil des voyageurs, matériel roulant…) à la hauteur des enjeux ;
  • promouvoir, dans le cadre du financement additionnel régional, des projets réellement porteurs pour le redéploiement de la Wallonie et pour Charleroi, parmi lesquels l’amélioration des nœuds de correspondance par des investissements ciblés permettant un cadencement en réseau.

Les associations ont par ailleurs remis leurs avis détaillés sur la proposition de PPI dans le cadre de la consultation organisée par le Ministre de la Mobilité ; elles y présentent les projets qui devraient prioritairement être soutenus par les autorités wallonnes.