Agriculture
Julie Van Damme

Mangeurs d’OGM à notre insu ?

J’entends de plus en plus de personnes se déconnecter des médias. L’actualité sanitaire, anxiogène, omniprésente, est source de sentiments mêlés

Agriculture
Julie Van Damme

La face cachée… d’#Investigation

Avez-vous regardé l’émission Investigation mercredi dernier sur la face cachée du bio !? Moi, oui… avec grande attention ! Et j’ai plein

Agriculture
Valérie Xhonneux

La Semaine Sans Pesticides : c’est quoi encore ce truc ?

Décidément, il semblerait que l’éclipse de vendredi passé ait chamboulé certains esprits. Si la palme de la bidoche revient à Monsieur le Ministre Borsus pour sa sortie sur la viande de ce samedi, certains échanges du forum du midi de ce jeudi 19 mars, veille du jour d’ouverture de la Semaine Sans Pesticides, entre Alfred Bernard (Toxicologue de l’UCL) et l’animatrice du débat Fabienne Vande Meerssche, méritent la palme de la toxicité… Retour sur quelques points choisis.

Agriculture
Christelle Langlet

Innovation et agriculture wallonne en débats

Quid de l’agriculture wallonne de demain ? Que faire pour sortir d’un système agricole intensif et peu résilient qui nécessite de plus en plus de contraintes règlementaires pour en limiter les effets sur l’environnement ? C’est la question que la Fédération a mis en débat avec toute une série d’acteurs directement concernés. La porte d’entrée choisie pour l’aborder est l’innovation et la méthode, le partage des expériences et l’intelligence collective au service de l’action.

Agriculture
Virginie Hess

Compensation écologique : le flou règne en Wallonie !

En Wallonie, de nombreux secteurs – éolien, carrier, ZAE, immobilier, des transports, etc. – ont recours à la compensation écologique sans qu’aucun cadre de référence ne définisse clairement les modalités de cette pratique. La compensation est donc appliquée au cas par cas et repose en grande partie sur la bonne volonté des acteurs engagés, ce qui ne garantit pas toujours la pérennité et la qualité des mesures appliquées.

Agriculture
Hélène Ancion

La ruralité se projette dans le futur

« Je me demande bien comment seront nos campagnes en 2040 ? » se demande une poule. Sa copine lui répond « Nous, on ne le verra pas… mais bien les poussins des poussins des poussins de nos poussins… » Ce gag illustre à très juste titre le carnet publié par le Réseau wallon de Développement Rural, « Les territoires ruraux wallons en 2040 ». Une ponte après l’autre, ils vont se transformer jusqu’à, à certains endroits, devenir méconnaissables. Vous en doutez ? Pensez à tous les changements, notamment immobiliers, dont vous avez personnellement été témoins depuis 25 ans !

Agriculture
Lionel Delvaux

Quelle place pour la biodiversité dans l’agriculture en Wallonie (II) ?

Le Programme de développement rural est le principal outil d’orientation de l’agriculture en Wallonie. Il permet de financer les politiques incitatives en matière d’environnement et de biodiversité (mesures agro-environnementales, agriculture biologique, mesure de restauration et d’entretien de la biodiversité) et d’indemniser les gestionnaires impactés par des réglementations allant au-delà de la bonne pratique (indemnités Natura 2000). L’Europe a défini un nouveau cadre pour la période de programmation 2014-2020, cadre dont le contenu reste très proche du précédent. La principale évolution résulte de l’interaction entre les mesures du premier pilier, le verdissement notamment, et les régimes d’aides octroyés dans le cadre du développement rural.

Agriculture
Lionel Delvaux

Quelle place pour la biodiversité dans l’agriculture en Wallonie (I) ?

Issus d’une gestion par l’agriculture, les sites semi-naturels bénéficient d’aides agricoles, dites du premier pilier, à l’instar des parcelles les « plus productives » ou laissées en « jachère ». L’octroi de ces aides aux milieux peu productifs semble partiellement remis en cause, au regard d’une récente modification de l’éligibilité des parcelles concernées.

Agriculture
Lionel Delvaux

Verdissement de la Politique Agricole Commune : consacrons un peu de place à la biodiversité !

Le Gouvernement wallon adoptera sous peu ses options pour la mise en œuvre du verdissement de la Politique agricole commune (PAC). Fortement affaiblie au terme du processus de négociation européen, la nouvelle réglementation offre au Ministre de l’agriculture une latitude importante. La place de la biodiversité dans les zones de grande culture, où elle est aujourd’hui trop peu présente, pourrait ainsi être renforcée. Les associations environnementales appellent dès lors le Ministre Di Antonio à lier les aides à l’agriculture à des mesures réellement favorables à la biodiversité et à l’environnement.

Agriculture
Karine Thollier

Se soigner en buvant nos eaux de surface ?

Si, en première intention, les médicaments soignent les humains ils peuvent aussi être problématiques lorsqu’ils se trouvent là où ils

Agriculture
Lionel Delvaux

Agriculture : compromis sur la PAC en Wallonie

Ce 22 janvier, le Ministre wallon de l’Agriculture Carlo DI ANTONIO a présenté l’accord obtenu avec les syndicats agricoles au sujet de la réforme du premier pilier de la Politique Agricole Commune en Wallonie. Cet accord doit encore être validé par le Gouvernement mais toute modification sera difficile puisqu’il résulte d’un compromis soutenu par l’ensemble des syndicats (FWA, UAW, FJA, FUGEA, UNAB, Bauernbund). Les décisions arrêtées entreront en vigueur au 1er janvier 2015 et seront valables pour la programmation 2015 à 2020.

Agriculture
Noé Lecocq

Agrocarburants : la Commission européenne recale la Belgique

La Commission européenne n’a pas voulu avaliser la prolongation du système belge de promotion des agrocarburants. Elle estime que ce système favorisant sept raffineurs belges constitue avant tout une construction protectionniste et non un moyen de garantir la durabilité des agrocarburants comme l’affirmaient les autorités belges. La Commission renforce ainsi la position des ONG belges (Inter-Environnement Wallonie, CNCD-11.11.11, Oxfam en Belgique, Natuurpunt, FIAN, CETRI, Pesticides Action Network) qui dénoncent de longue date le soutien accordé par les autorités belges à des agrocarburants, certes produits en Belgique mais néanmoins globalement néfastes pour l’environnement et ayant un impact négatif sur les populations du Sud.