Énergie
Arnaud Collignon

Energie : il reste tant à faire…

Au fédéral, 4 ans de perdu… A moins que …   L’ambition de la législature fédérale était claire. Redonner une vision

Énergie
Cécile de Schoutheete

Le point sur la Pax Eolienica

En mars 2018, le Gouvernement wallon avait adopté sa « Pax Eolienica »  qui regroupait 15 mesures pour favoriser le développement de

Énergie
Jean-François Pütz

Nucléaire… Viva for Doel !

Parmi les dossiers irradiants de l’année 2015 en matière d’environnement, le nucléaire pointe en pôle position. Il a plus qu’animé les débats parlementaires au fédéral et a fait les choux gras des médias. Qu’ils s’agissent de l’adoption de la loi du 28 juin 2015 qui prolonge de 10 ans la période d’activité des centrales de Doel 1 et 2, des décisions de l’Agence fédéral de contrôle nucléaire (AFCN), de la convention signée le 30 novembre 2015 entre l’Etat belge et l’exploitant des centrales, tout était matière à polémique et rebondissements divers et multiples.

Énergie
Inter-Environnement Wallonie

« Our energy future 2016 » : Le scénario des ONGs pour une Belgique durable en 2030

Les ONGs environnementales ont mandaté le centre de recherche 3E pour construire un scénario électrique belge et wallon à l’horizon 2030. Sur base des objectifs renouvelables exigés par l’Accord de Paris, les chercheurs ont évalué les coûts du scénario le plus optimal pour notre pays. Atteindre des objectifs ambitieux en matière climatique et sortir du nucléaire à un coût raisonnable est possible à la condition de se mettre au travail avec détermination pour rattraper notre retard. Le futur énergétique doit être ambitieux, flexible et 100 % renouvelable.

Climat
Arnaud Collignon

Monsieur Marcourt, c’est la transition qu’il faut soutenir, pas la pollution !

La fin du psychodrame sur le burden sharing libérera le produit de la vente des crédits carbone européen ETS. Dans ce cadre, le ministre Marcourt vient d’annoncer que 400 entreprises pourraient profiter de cette nouvelle manne par des aides directes sans compensation au titre de la lutte contre la délocalisation. Ce nouveau cadeau aux grosses industries sous couvert de politique climatique détourne une manne financière qui devrait financer la décarbonisation de notre économie.

Énergie
Arnaud Collignon

Chèque habitat en Wallonie : une occasion manquée pour l’environnement

Le 20 juillet dernier, le parlement wallon a voté le nouveau décret « chèque habitat ». Ce système d’aide à l’achat d’un bien immobilier est, dans les faits, déjà d’application depuis le début de l’année. Sur base des montants qui sont prévus (850 millions/an), ce dispositif est de facto au coeur de la réforme du logement entreprise par le Gouvernement. Il était donc crucial qu’au-delà de son objectif social, ce système intègre une dimension environnementale en incitant les citoyens adopter des comportements plus vertueux. Force est malheureusement de constater que le décret passe à coté de cet objectif.

Climat
Arnaud Collignon

Climat : It’s now or never (Air connu)

Le 24 mai, au Conseil central de l’économie, le centre d’étude Climact et le Bureau du plan ont présenté les résultats préliminaires de leur étude sur les coûts et les bénéfices d’une Belgique n’émettant (quasiment) plus de gaz à effet de serre en 2050. Les résultats viennent confirmer pour notre pays ce que de nombreuses études avaient déjà démontré au niveau international[[Rapport Stern de 2008 notamment : http://mudancasclimaticas.cptec.inpe.br/~rmclima/pdfs/destaques/sternreview_report_complete.pdf]]. Une Belgique « décarbonnée » en 2050 s’en sortirait mieux en termes d’emplois et en termes de développement économique qu’une Belgique dépendante aux énergies fossiles… A condition bien sûr de s’y mettre dès maintenant.

Énergie
Gaëlle Warnant

« Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents antinucléaires »

Cela pouvait figurer sur la « wish list » de plusieurs acteurs de la sphère « énergéti-conomique » comme c’était redouté par les pourfendeurs de l’atome. La décision du gouvernement fédéral, tombée juste avant la trêve des confiseurs, de prolonger de 10 ans l’activité des réacteurs de Doel 1 et 2 suscite l’indifférence quasi générale au sein de la population. Pour ma part, avant même d’analyser les conséquences d’une telle décision, une petite alarme interne n’a pu s’empêcher de retentir…

Agrodiesel : le remède empire l’état du malade !

L’utilisation d’agrodiesel était censée réduire les émissions de CO2 du secteur des transports. En fait, cela va les augmenter de presque 4%, selon une analyse menée par la fédération européenne T&E sur base de la dernière étude relative aux agrocarburants réalisée pour la Commission européenne (Globiom[https://ec.europa.eu/energy/sites/ener/files/documents/Final%20Report_GLOBIOM_publication.pdf]]). Ces émissions supplémentaires sont équivalentes à l’effet qui serait obtenu en faisant circuler 12 millions de voitures supplémentaires sur les routes européennes en 2020. L’analyse prend en compte l’objectif de [7% d’agrocarburants produits à partir de cultures vivrières.

Déchets nucléaires : une gestion responsable et citoyenne

L’ACDC, mise en place à l’initiative de la Ministre de l’Energie, informe la population belge des nouvelles dispositions relatives à la gestion des déchets nucléaires. Responsabilité, implication citoyenne et dispersion équitable en sont les maîtres mots.

Énergie
Noé Lecocq

Biomasse : faut-il vraiment 1,3 milliard pour subsidier des importations ?

La Wallonie s’apprête à voter un décret qui permettra l’implantation et le soutien à une nouvelle unité centralisé de biomasse solide – vraisemblablement des pellets importés des États-Unis ou du Canada – pour produire de l’électricité. Nous estimons que ce projet devrait être revu et redimensionné à la baisse, tant pour des raisons économiques que environnementales. Les énergies éolienne et solaire, ainsi que la petite biomasse, présentent de meilleurs atouts pour la Wallonie.

Énergie
Pierre Courbe

Le gaz naturel dans les transports routiers : la grande désillusion

L’utilisation du gaz naturel dans les transports routiers ne conduit à aucune réduction des émissions de gaz à effet de serre et génère peu d’effets en termes de diminution de la pollution de l’air. Tels sont les principaux enseignements d’une étude commanditée par la fédération européenne Transport and Environment (T&E) au bureau de consultance Ricardo Energy & Environment.

Fermer le menu