Mobilité
Pierre Courbe

L’inadéquation de la réponse européenne au dieselgate

Il y a six mois éclatait le scandale de la triche de VW en matière d’émissions d’oxydes d’azote (NOX). La fédération européenne T&E fait le point sur le dossier. En voici un résumé en traduction librement adaptée. L’information récente selon laquelle VW n’a pas réussi à respecter un nouveau délai fixé par l’administration américaine pour la mise aux normes d’environ 600.000 véhicules diesel équipés avec un « dispositif d’invalidation »[« Defeat device » en anglais : dispositif qui optimise les équipements de dépollution pour répondre aux normes lors des tests en laboratoire et les fait fonctionner de manière sous-optimale (donc, en polluant plus que ce qui est légalement admis) sur route.]] ne constitue pas vraiment une surprise. Le constructeur n’a, de manière répétée, pas pu respecter les deadlines et s’est révélé incapable d’apporter des explications satisfaisantes depuis que l’administration américaine (EPA – Environmental Protection Agency) a révélé sa [triche en septembre 2015.

Mobilité
Valérie Xhonneux

La Directive européenne sur le bruit environnemental est « mal barrée »

La directive européenne sur le bruit environnemental – dites END pour Environmental noise directive – a été adoptée en 2002. En fin d’année passée, la Commission Européenne a lancé une consultation publique pour évaluer la perception des citoyens quant à ses effets sur le terrain… En Wallonie, on ne peut que constater – et regretter –le peu de résultats atteints…

Santé
Alain Geerts

Un Tribunal international des citoyens et des ONG pour juger Monsanto

Alors que l’Europe discute de la ré-autorisation du Glyphosate, matière active de produits pesticides tels le Roundup, Nature & Progrès Belgique, Inter-Environnement Wallonie et Adalia, viennent de rejoindre et de soutenir un Tribunal international à l’encontre de Monsanto.

Agriculture
Valérie Xhonneux

Déception : la Belgique soutient le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, classé cancérigène probable pour l’homme

Malgré un courrier circonstancié envoyé hier par une large coalition d’associations aux ministres belges concernés par le renouvellement au niveau européen de l’autorisation de commercialisation du glyphosate, la Belgique vient d’annoncer qu’elle soutenait l’avis de la Commission, avis irresponsable si l’on tient compte de la santé des citoyens et de la protection de l’environnement. Pour tenter d’inverser la tendance, une pétition rassemblant 174.000 signatures sera remise au Commissaire européen à la santé et aux représentants des Etats-Membres ce lundi 7 mars, juste avant la réunion décisionnelle en la matière.

Santé
Valérie Xhonneux

Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !

Ce vendredi a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Près de 70 organisations de protection de l’environnement, de la santé et des consommateurs, réparties sur l’ensemble de l’Union Européenne et membres de la coalition EDC Free Europe, demandent aux Ministres de faire une déclaration forte, appelant la Commission Européenne à se conformer immédiatement à la décision de la Cour de Justice Européenne[[http://www.iewonline.be/spip.php?article7546]] sur les critères scientifiques d’identification des perturbateurs endocriniens.

Mobilité
Pierre Courbe

Sur-pollution des voitures : le Parlement européen à la botte des constructeurs

Incrédulité, indignation, écoeurement : ce mercredi 03 février 2016, le Parlement européen a décidé de sacrifier la santé humaine aux intérêts financiers des constructeurs automobiles en « légalisant » leurs pratiques malhonnêtes. Ceci moins de six mois après la révélation de la triche de VW. Une consolation : les députés belges francophones et germanophone (de même que la majorité des néerlandophones) ont voté pour le rejet de ce texte scandaleux. Hélas, la majorité qualifié nécessaire pour rejeter le texte (376 voix) n’a pas été atteinte (317 votes « pour » le rejet, 323 « contre » et 61 abstentions).

Santé
Valérie Xhonneux

Feuille de route pour revitaliser REACH – partie 1

REACH. LA législation destinée à remettre les pendules à l’heure et garantir que les substances extrêmement préoccupantes seront à terme bannies en Europe. Dix ans après son adoption, le Bureau Européen de l’Environnement a publié un bilan de son actuelle mise en oeuvre et des pistes pour renforcer son action.

Santé
Valérie Xhonneux

Perturbateurs endocriniens : remarquable victoire de la Suède contre la Commission !

La Cour de justice européenne a rendu sa décision ce matin dans le cadre de la plainte de la Suède contre la Commission. Celle-ci mettait tout en œuvre, soutenue par les lobbys de l’industrie chimique, pour ne pas avoir à remplir ses obligations légales concernant les perturbateurs endocriniens (PE). Et, VICTOIRE, la cour s’est prononcée en faveur de la Suède…

Santé
Valérie Xhonneux

L’inaction de la Commission en matière de PE au menu de la Cour de justice de l’Union Européenne…

Ce mardi, la Cour de Justice de l’Union Européenne entendait la plainte de la Suède contre la Commission, suite à l’incapacité de cette dernière à remplir ses obligations légales concernant les perturbateurs endocriniens (PE). Inter-Environnement Wallonie et le Gezinsbond demandent la prise de mesures immédiates pour réduire l’exposition des citoyens à ces substances.

Agriculture
Valérie Xhonneux

Stupéfaction : l’EFSA, déniant les conclusions scientifiques des experts internationaux du CIRC, considère que le glyphosate n’est pas cancérigène !

Les associations de protection de l’environnement et de la santé sont profondément choquées par la décision de l’EFSA (l’autorité européenne de sécurité des aliments) de ne pas considérer le glyphosate comme cancérigène. Cette décision sidérante, incompréhensible, est en totale contradiction avec le classement récent de cette substance comme « cancérigène probable pour l’homme » par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Santé
Pierre Courbe

Diesel = cancérigène ? L’essence aussi !

La presse semble soudain passionnée par un vieux débat – qui du diesel ou de l’essence est le plus polluant – suite au VWgate qui devient, de ce fait, le dieselgate. Le trône du roi diesel vacille (soulignons que ce carburant était choisi du fait qu’il est moins cher à l’achat et pas en vertu d’un quelconque avantage d’un point de vue écologique ou de santé), ce qui, d’office – ben oui, à court terme on voit pas ce qui serait choisi d’autre – remettrait en selle l’essence. Pourtant, l’essence, c’est aussi un gros souci. Et là où on ne l’attendait pas : en matière de particules fines. Pas de chance, aucun des deux ne s’en sort : la neutralité technologique est de mise. Une seule solution : changez de mobilité, pas de voiture !!!

Mobilité
Inter-Environnement Wallonie

Pour une régulation efficace du secteur automobile au profit de la santé et de l’environnement

Test-Achats, Bond Beter Leefmilieu, Inter-Environnement Wallonie, Kom op tegen Kanker et le Netwerk Duurzame Mobiliteit se coalisent autour du #VWgate et unissent leurs efforts dans leur combat pour des voitures plus propres. A l’occasion du Conseil européen des ministres de l’environnement de ce lundi 26 octobre, ces organisations donnent un premier signal très clair: Tous les véhicules qui sont mis en circulation doivent atteindre aussi vite que possible les normes d’émission et de consommation en conditions réelles. Les associations concernées attendent des ministres de l’environnement qu’ils insistent sur ce point au sein du Conseil européen. Le Dieselgate a révélé qu’il était plus que temps qu’une réelle régulation des émissions voit enfin le jours et qu’il soit mis le holà au harcèlement du lobby du secteur automobile.

Agriculture
Gaëlle Warnant

les PGDH ou le principe d’immunité agricole

Le principe pollueur-payeur est inscrit dans la directive-cadre sur l’eau à travers le principe de récupération des coûts des services liés à l’utilisation de l’eau. Cela implique que les différents secteurs, en distinguant au minimum secteur des ménages, secteur industriel et secteur agricole, « contribuent de manière appropriée à la récupération des coûts des services liés à l’eau, sur base d’une analyse économique appropriée[[Directive cadre sur l’eau Dir. 2000/60/CE, article 9]] … ». Que le coût des mesures visant à réduire les pollutions d’origine agricole soit potentiellement lourd pour ce secteur est une chose. Que la Wallonie décide d’exempter un secteur de toute contribution à la réduction de problèmes dont il est la principale cause en est une autre. Incompréhensible et inacceptable.

Agriculture
Gaëlle Warnant

La Wallonie replonge dans ses PGDH

Premier round En matière d’eau, la Directive-cadre sur l’eau (Dir 2000/60/CE) est le principal instrument de politique communautaire globale dans

Santé
Valérie Xhonneux

Seconde session pour le processus d’autorisation des substances chimiques dangereuses…

Le Bureau Européen de l’Environnement (BEE) vient de décerner plusieurs notes négatives au processus d’autorisation des substances extrêmement préoccupantes identifiées dans le cadre du règlement REACH. Une manière d’attirer l’attention sur la vigilance constante nécessaire dans le suivi de ce dossier, mis sous pression par les lobbys de l’industrie chimique, avec un brin d’indulgence de l’autorité européenne.

Énergie
La Pastèque

Ingénieur, des gênés

On a beaucoup glosé, ces derniers jours, sur les propos de Jan Bens, directeur de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire

Fermer le menu