Mobilité
Inter-Environnement Wallonie

Pour une régulation efficace du secteur automobile au profit de la santé et de l’environnement

Test-Achats, Bond Beter Leefmilieu, Inter-Environnement Wallonie, Kom op tegen Kanker et le Netwerk Duurzame Mobiliteit se coalisent autour du #VWgate et unissent leurs efforts dans leur combat pour des voitures plus propres. A l’occasion du Conseil européen des ministres de l’environnement de ce lundi 26 octobre, ces organisations donnent un premier signal très clair: Tous les véhicules qui sont mis en circulation doivent atteindre aussi vite que possible les normes d’émission et de consommation en conditions réelles. Les associations concernées attendent des ministres de l’environnement qu’ils insistent sur ce point au sein du Conseil européen. Le Dieselgate a révélé qu’il était plus que temps qu’une réelle régulation des émissions voit enfin le jours et qu’il soit mis le holà au harcèlement du lobby du secteur automobile.

Agriculture
Gaëlle Warnant

les PGDH ou le principe d’immunité agricole

Le principe pollueur-payeur est inscrit dans la directive-cadre sur l’eau à travers le principe de récupération des coûts des services liés à l’utilisation de l’eau. Cela implique que les différents secteurs, en distinguant au minimum secteur des ménages, secteur industriel et secteur agricole, « contribuent de manière appropriée à la récupération des coûts des services liés à l’eau, sur base d’une analyse économique appropriée[[Directive cadre sur l’eau Dir. 2000/60/CE, article 9]] … ». Que le coût des mesures visant à réduire les pollutions d’origine agricole soit potentiellement lourd pour ce secteur est une chose. Que la Wallonie décide d’exempter un secteur de toute contribution à la réduction de problèmes dont il est la principale cause en est une autre. Incompréhensible et inacceptable.

Agriculture
Gaëlle Warnant

La Wallonie replonge dans ses PGDH

Premier round En matière d’eau, la Directive-cadre sur l’eau (Dir 2000/60/CE) est le principal instrument de politique communautaire globale dans

Santé
Valérie Xhonneux

Seconde session pour le processus d’autorisation des substances chimiques dangereuses…

Le Bureau Européen de l’Environnement (BEE) vient de décerner plusieurs notes négatives au processus d’autorisation des substances extrêmement préoccupantes identifiées dans le cadre du règlement REACH. Une manière d’attirer l’attention sur la vigilance constante nécessaire dans le suivi de ce dossier, mis sous pression par les lobbys de l’industrie chimique, avec un brin d’indulgence de l’autorité européenne.

Énergie
La Pastèque

Ingénieur, des gênés

On a beaucoup glosé, ces derniers jours, sur les propos de Jan Bens, directeur de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire

Santé
Valérie Xhonneux

Transparence, protection des consommateurs et viabilité de l’industrie : un cocktail toxique ?

A force de vouloir satisfaire tout le monde dans le dossier des perturbateurs endocriniens, la Commission Européenne s’empêtre dans des discussions sans fin. Et à l’affirmation des secteurs industriels « la protection de la santé humaine et de l’environnement constitue une de nos priorités », nous ne pouvons que répliquer « la viabilité du secteur phytopharmaceutique constitue une de nos priorités ». C’est de bonne guerre, non ?

Mobilité
Pierre Courbe

La pollution de l’air génère des risques inacceptables pour la santé et l’environnement

« En dépit d’améliorations considérables au cours des dernières décennies, l’Europe est encore loin d’atteindre des niveaux de qualité de l’air qui ne fassent pas courir des risques inacceptables aux humains et à l’environnement. » C’est en ces termes que débute le rapport sur la qualité de l’air en Europe de l’Agence européenne pour l’environnement (EEA pour European environment agency). L’EEA ajoute que « Cela constitue une perte substantielle pour l’Europe : pour ses écosystèmes, son agriculture, son économie, la productivité de ses forces de travail et la santé des Européens. »

Agriculture
Valérie Xhonneux

La Semaine Sans Pesticides : c’est quoi encore ce truc ?

Décidément, il semblerait que l’éclipse de vendredi passé ait chamboulé certains esprits. Si la palme de la bidoche revient à Monsieur le Ministre Borsus pour sa sortie sur la viande de ce samedi, certains échanges du forum du midi de ce jeudi 19 mars, veille du jour d’ouverture de la Semaine Sans Pesticides, entre Alfred Bernard (Toxicologue de l’UCL) et l’animatrice du débat Fabienne Vande Meerssche, méritent la palme de la toxicité… Retour sur quelques points choisis.

Agriculture
Virginie Hess

Compensation écologique : le flou règne en Wallonie !

En Wallonie, de nombreux secteurs – éolien, carrier, ZAE, immobilier, des transports, etc. – ont recours à la compensation écologique sans qu’aucun cadre de référence ne définisse clairement les modalités de cette pratique. La compensation est donc appliquée au cas par cas et repose en grande partie sur la bonne volonté des acteurs engagés, ce qui ne garantit pas toujours la pérennité et la qualité des mesures appliquées.

Mobilité
Pierre Courbe

Le bruit du trafic tue !

L’Agence européenne de l’Environnement (EEA pour European Environment Agency) publiait, en décembre dernier, son rapport « Noise in Europe 2014

Santé
Valérie Xhonneux

Participez à la Consultation publique sur les perturbateurs endocriniens

La Commission Européenne a lancé il y a quelques mois une consultation publique sur la définition des critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Vu la complexité des questions posées, et les délais trop courts, il était probable que les voix les plus entendues auraient été celles des industries et des experts de la recherche. Pour éviter cela, une coalition d’associations vous a concocté une réponse facile à comprendre… et à soumettre ! Suivez le guide…

Santé
Pierre Titeux

Les oublis (ou pas ?) de Michel 1er

La lecture de l’accord de gouvernement conclu par les partis partenaires de l’équipe Michel 1er laisse perplexes ceux qui, comme

Santé
Valérie Xhonneux

Un accord de libre-échange toxique

Le projet d’accord de libre-échange transatlantique (TTIP) avec les Etats-Unis a déjà été largement décrié par les organisations de protection de la santé et de l’environnement, notamment sur l’importance de ne pas intégrer le secteur chimique dans cet accord. Si les réponses de la Commission se sont voulues rassurantes, un document «confidentiel » démontre lui que les inquiétudes sont loin d’être infondées…

Fermer le menu