Observatoire citoyen du paysage: faire de chaque habitant un acteur de son territoire

Observatoire citoyen du paysage: faire de chaque habitant un acteur de son territoire

Le paysage constitue le décor de notre quotidien et ne laisse dès lors personne indifférent. Régulièrement, des projets d’éoliennes, de lignes à haute tension ou d’infrastructures routières sont ainsi l’objet de mobilisations dénonçant leur atteinte à ce décor que l’on rêve préservé sinon immuable. Mais ce réflexe défensif ne saurait empêcher l’inévitable mutation des paysages.
Considérant que les habitants doivent devenir des acteurs à part entière de leur territoire et participer à la réflexion autour de l’évolution de leur cadre de vie, la Fédération a donc mis sur pied un « Observatoire citoyen du paysage ». Objectif : sensibiliser et (in)former le public afin d’en faire un artisan avisé de la gestion paysagère.

Par-delà les grands projets qui mobilisent les oppositions, le paysage se définit aussi et surtout par un ensemble d’interventions humaines a priori plus anodines : lotissements qui se juxtaposent, haie maintenue ou plantée, friche recyclée, cacophonie des panneaux publicitaires, etc. Et si nous en avons rarement conscience, nous jouons tous un rôle dans cette mutation perpétuelle, lente ou rapide, planifiée ou spontanée, consciemment acceptée ou rejetée.

La gestion paysagère n’est pas une affaire de spécialistes mais doit au contraire participer d’une réflexion de tous, des experts aux « simples » citoyens. C’est d’autant plus vrai qu’en signant en 2001 la Convention européenne du paysage (dite « Convention de Florence »), la Région wallonne s’est engagée à se doter d’outils de gestion spécifiques répondant « au souhait du public de jouir de paysages de qualité et de jouer un rôle actif dans leur transformation ». « Paysages de qualité » ne signifie toutefois pas « paysages figés » : il ne s’agit pas de s’inscrire dans une approche conservatrice de préservation de sites mais bien d’accompagner au mieux l’évolution de ceux-ci.

L’Observatoire citoyen du paysage initié par la Fédération Inter-Environnement Wallonie participe résolument à cette implication du public dans les enjeux paysagers. L’objectif : sensibiliser et (in)former ledit public afin d’en faire un artisan avisé de la gestion paysagère de son cadre de vie.

Concrètement, les participants à cet l’Observatoire sont invités à « adopter » des paysages qui leur sont chers et à suivre leur mutation. Ces paysages sont photographiés (ou évoqués sous toute autre forme artistique : poésie, vidéo, tableau…) au fil des saisons et des années. Les clichés (ou ½uvres) sont publiés sur un site internet dédié – véritable c½ur du projet – selon une méthodologie et des critères prédéfinis. La démarche permet d’observer et analyser les changements survenus, d’en étudier le pourquoi et le comment, de se les approprier et/ou d’en faire une critique argumentée.

Pour en savoir plus et/ou participer à l’opération :

www.paysages-citoyens.be

Fermer le menu