On croule sous les emballages : le nouvel accord de coopération doit se centrer sur la prévention !

On croule sous les emballages : le nouvel accord de coopération doit se centrer sur la prévention !

Les quatre fédérations d’associations d’environnement en Belgique ont définit leur position quand au projet d’accord de coopération “emballages” en cours de négociation entre les trois régions.

L’accord de coopération en cours de négociations remplacera l’accord de coopération du 30 mai 1996 concernant la prévention et la gestion des déchets d’emballages dans le but, notamment, de répondre aux exigences de la directive 2004/12/CE , à savoir un approfondissement de la définition du terme “emballage” ainsi qu’une hausse des objectifs de recyclage et de valorisation des déchets d’emballages.

La Belgique est en retard déjà de deux ans vis-à-vis de l’Europe : la transposition peine !

Pourtant il y a plusieurs éléments positifs :

 la définition plus complète d’emballage « tous les articles à jeter utilisés aux même fins que les emballages doivent être considérés comme tels »

 l’obligation de la prise en compte du coût réel et complet de la gestion des déchets d’emballages par les producteurs et/ou distributeurs. Ce qui passe par le financement des régions par les responsables d’emballages en application du principe pollueur payeur.

Mais trois grosses faiblesses :

 l’espace donné à l’incinération en tant que filière de valorisation

 l’absence d’un objectif de prévention chiffré qui permettrait de véritablement ancrer cet accord dans une démarche durable de prévention des déchets

 des objectifs de recyclages inférieurs à ceux annoncés chaque année par les deux organismes agréés chargés de la gestion des emballages ménagers et industriels que sont Fost Plus et Val-I-Pac.

Position complète (12 pages)

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental

Fermer le menu