« Palme & Chardon » 2011: l’éco-socialisme de Daniel Tanuro au pinacle, Ryanair au pilori

« Palme & Chardon » 2011: l’éco-socialisme de Daniel Tanuro au pinacle, Ryanair au pilori

La Fédération a remis, ce mardi 7 juin, ses traditionnels « Palme et Chardon » de l’environnement. Daniel Tanuro, co-fondateur de l’association « Climat & Justice sociale » et auteur de « L’impossible capitalisme vert » a été mis à l’honneur tandis que Michael O’Leary, directeur de Ryanair, a été épinglé pour ses pratiques de dumping environnemental et social. Le “Prix des associations” a quant a lui été remis à Sentiers.be et au Gracq (Les cyclistes au quotidien) pour leurs actions en faveur de la mobilité douce.

La Palme attribuée à Daniel Tanuro récompense une approche visant à réconcilier enjeux environnementaux et sociaux, tant par un travail de terrain qu’à travers l’analyse intellectuelle.

Daniel Tanuro est initiateur et membre-fondateur de l’association « Climat & Justice sociale » qui ambitionne de mobiliser les publics socialement défavorisés autour des problèmes liés à l’environnement… dont ils sont les premières victimes. Sans autres ressources que l’enthousiasme, le dynamisme et les convictions de son noyau fondateur, « Climat & Justice sociale » mène un travail en tous points remarquable. On lui doit notamment la mise sur pied, en décembre 2009, du « Train pour le climat » qui a permis à des centaines de militants de rejoindre Copenhague pour participer à la manifestation organisée à l’occasion du Sommet des Nations unies sur les changements climatiques.

En marge de ce travail de terrain, Daniel Tanuro développe une réflexion intellectuelle s’appuyant sur la conviction que la crise écologique à laquelle nous sommes confrontés ne pourra se résoudre par une simple « verdurisation » des mécanismes économiques actuels. Il défend et argumente l’idée unbe solution satisfaisante et socialement équitable passera impérativement par la sortie d’un système capitaliste basé sur une croissance sans fin de la production et de la consommation.

Sans se rallier à l’intégralité de l’option « éco-socialiste » ou « éco-marxiste » prônée par Tanuro, Inter-Environnement considère qu’elle soulève des questions capitales qui méritent à tout le moins d’être analysées, mises en débat et envisagées objectivement.

Le Chardon décerné à Michael O’Leary couronne l’ensemble de l’½uvre du patron de Ryanair, et par-delà, toutes les dérives du système low-cost aérien : exploitation à l’excès d’un modèle de mobilité particulièrement néfaste à l’environnement – bas coûts favorisant un usage irraisonné et déraisonnable, distances réduites pour lesquelles l’avion constitue le pire choix, etc. ; exploitation sans vergogne des subventions publiques ; mépris des acquis sociaux…

Lors de la même cérémonie, la Fédération a remis son « Prix des associations » distinguant le travail particulièrement remarquable d’une de ses 160 associations membres au cours de l’année écoulée. Le GRACQ-Les Cyclistes au quotidien et Sentiers.be se sont partagés les honneurs pour leurs actions et leurs succès en faveur de la mobilité douce.

Vous trouverez en annexe les argumentaires complets motivant ces différents prix.