Paquet Pesticide européen: mention très bien

Paquet Pesticide européen: mention très bien

Dans ce qui constitue un des derniers actes majeurs de la législature 2004-2009, le Parlement européen a adopté ce mardi à Strasbourg une série de mesures appelées à régir la politique de l’Union en matière de pesticides au cours de la prochaine décennie.
Malgré quelques compromis regrettables, la nouvelle réglementation constitue une avancée remarquable dont la Fédération Inter-Environnement Wallonie se réjouit.

Grâce au texte voté par les Eurodéputés, les pesticides les plus dangereux pourront être bannis de la production alimentaire.
Pour Valérie Xhonneux, chargée de mission «Substances chimiques & Pesticides» au sein d’Inter-Environnement Wallonie, il s’agit là d’un progrès majeur : « Après quasiment trois ans de discussions, on arrive enfin à exclure les substances cancérigènes, mutagènes et neurotoxiques les plus préoccupantes. Sachant que la moitié des fruits et légumes vendus au sein de l’Union contient des résidus de pesticides, cette exclusion constitue une formidable nouvelle pour les consommateurs et un péril de moins pour leur santé ! »

Dans le même ordre d’idée, les abeilles bénéficieront d’une protection renforcée. C’est loin d’être anodin car selon les chiffres de l’industrie, plus de 20% des pesticides sont potentiellement toxiques pour les populations apicoles alors que celles-ci contribuent à la pollinisation de quelque 80 millions de tonnes de produits alimentaires.

La Fédération environnementale regrette par contre que certaines dispositions aient été fortement affaiblies au cours du processus politique de décision. « Mon plus grand regret réside dans l’absence de restrictions fortes pour les pesticides pouvant avoir des conséquences neurologiques et immunologiques graves sur le développement du f½tus » déplore Valérie Xhonneux. « Par ailleurs, la latitude laissée aux autorités nationales d’adopter des mesures plus restrictives que la législation européenne s’est vue réduite, ce qui ouvre la porte à l’industrie pour entreprendre des actions juridiques contre les mesures qui lui déplairaient… »

Ces bémols empêchent le « Paquet » voté ce jour de prétendre à une note d’excellence mais, pour la Fédération Inter-Environnement Wallonie, ils ne remettent pas en cause un bilan globalement très positif.