Passerelle vers des mesures disruptives !

You are currently viewing Passerelle vers des mesures disruptives !

Ce mardi 29 mars, Inter-Environnement Wallonie et la Coalition Climat ont rencontré le Ministre wallon du climat, Philippe Henry, sur la nouvelle passerelle cyclo-piétonne « L’Enjambée » à Namur. L’occasion de symboliquement rappeler les ponts qui existent entre les crises sociale, environnementale et énergétique et d’appeler le Gouvernement wallon à prendre des mesures disruptives. 

Sylvie Meekers, directrice d’IEW, précise : “ La Wallonie s’est engagée à réduire ces émissions de GES de 55% en 2030, ce qui nous réjouit. Mais au-delà de la fixation d’un objectif, le Gouvernement doit clairement proposer des mesures qui permettront de l’atteindre. Il va falloir aller au-delà de simples mesures cosmétiques.

Nicolas Van Nuffel, Président de la Coalition Climat poursuit :“Les inondations meurtrières de 2021, et l’actuelle crise des prix de l’énergie consécutive à la guerre en Ukraine, crise subie de plein fouet par l’ensemble de la population, montrent l’ampleur de l’impréparation de la société wallonne. Ce Gouvernement a maintenant une chance d’infléchir la trajectoire, de mieux nous préparer l’avenir, en sortant du court-termisme. Il faut la saisir.”

IEW et la Coalition Climat ont rendu au ministre un liste des mesures concrètes dans tous les secteurs emblématiques des changements à opérer à court et à long termes.

  1. Des mesures qui mènent à des économies d’énergie et de facture : 
    • réduire les vitesses limites automobiles à 100 Km/h sur autoroute, 70km/h hors agglomération et 30 Km/h en agglomération ; 
    • orienter la fiscalité en faveur des véhicules légers, peu puissants et peu émetteurs (via la taxe de mise en circulation principalement).  
  2. Des mesures structurelles qui préservent le territoire, promeuvent sa fonction nourricière et limitent à terme notre dépendance à l’automobile : 
    • mettre en oeuvre le Stop béton, c’est à dire les mesures concrètes pour stopper l’artificialisation des sols au plus tôt ;
    • soutenir les filières d’alimentation locales.
  3. Des mesures qui transforment le logement :
    • Instaurer une obligation de rénovation pour les propriétaires bailleurs ou après une succession (au-delà d’un certain seuil de patrimoine) ;
    • Différentes mesures pour ériger la rénovation en cause régionale wallonne
    • Prévoir et échelonner la fin des chaudières mazout assortie de mesures d’accompagnement pour les publics précaires.
  4. Des mesures qui recentrent la stratégie industrielle wallonne et la font sortir de ses incohérences : 
    • abandonner le projet de logistique aéroportuaire Alibaba ;
    • investir dans la filière bois construction.

“Une société qui ne s’adapte pas à un environnement qui change ne peut rester prospère et juste” ajoute Nicolas Van Nuffel, qui insiste sur le fait que “la mise en place de ces mesures doit s’accompagner d’un plan de transition juste pour viser à réduire, conjointement, les situations de précarité sociale”.

Lien vers les recommandations nationales de la Coalition Climat 

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental