Position de la fédération IEW sur le développement des élevages intensifs

L’élevage intensif : pas forcément mauvais s’il est contrôlé

Quand o­n parle d’élevage intensif, o­n parle de diversification des filières de production, de pollution en nitrates et en d’oxydes d’azote, mais aussi de qualité de produits, de santé publique, de bien-être animal. o­n parle qualité de vie du voisinage, du bruit et des odeurs ainsi que de l’aménagement du territoire rural. Que de questions soulevées ! La problématique a de multiples facettes et montre combien il est nécessaire d’engager un dialogue entre acteurs du monde rural. La concertation doit mener à une gestion du secteur respectueuse des principes de développement durable. IEW émet ici une série de propositions quant aux procédures des autorisations d’exploiter, à la quantité d’épandage autorisée en région wallonne, en passant par la taille des ateliers d’élevage, l’aménagement de bosquets autour des exploitations, les substances administrées aux animaux, la formation des éleveurs…

Pour télécharger le document complet, cliquez ici

Alain Geerts

Communication & Mobilité