Projet CORA à Mouscron: Nouveaux permis d’urbanisme, nouveaux recours au Conseil d’Etat

On se souviendra peut-être que le projet de la S.A. Cora est d’installer un hyper-marché de 15.500 m² de surface de vente, une galerie commerciale, un complexe de cinémas, une station-service et un parking de quelques 4.500 places sur le site du Quevaucamps.
De nombreuses oppositions se sont faites jour contre ce projet tant parmi les acteurs “institutionnels” de l’aménagement du territoire, comme le CWEDD ou la CCAT d’Estaimpuis, que les acteurs de terrains représentés par les ASBL Futurenvironnement, Eco-Vie, Les Amis de la Terre d’Estaimpuis, Inter-Environnement Wallonie, Les Fraternités ouvrières, le Groupement des consommateurs Mouscron et Ecolo Mouscron.
Et pour cause: le projet de Cora est le contre-exemple de ce qu’il faut faire en matière d’aménagement du territoire ! Il heurte de plein fouet les orientations tracées par le SDER (schéma de développement de l’espace régional) et illustre le mouvement de délocalisation du commerce des centres urbains vers la périphérie large, participant ainsi à ce qu’on appelle la désurbanisation. Cette dernière engendre d’importantes conséquences sur les plans environnementaux, sociaux et économiques. Nous avions eu raison une première fois devant le Conseil d’Etat, mais les nouveaux permis d’urbanisme étant repris quasi à l’identique, nous avons décidé d’introduire une nouvelle fois ensemble un recours au Conseil d’Etat.

Pour télécharger le document complet, cliquez ici

Alain Geerts

Communication & Mobilité