La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Prolonger Doel 1 et 2 était bien illégal selon l’avocate générale de la Cour européenne de justice
29 novembre 2018  •  Nucléaire

-

Les organisations environnementales Bond Beter Leefmilieu et Inter-Environnement Wallonie se réjouissent des conclusions rendues par l’avocate générale de la Cour européenne de justice sur le dossier nucléaire. Selon elle, l’extension de durée de vie de Doel 1 et Doel 2 est illégale car aucune étude d’incidences sur l’environnement et aucune consultation publique n’ont été organisées par le Gouvernement. L’avocate générale estime également qu’une dérogation à cette obligation, notamment pour garantir la sécurité d’approvisionnement, n’était probablement pas justifiée.

Cette étape importante constitue une victoire pour les associations environnementales, qui avaient intenté un recours contre la décision de prolongation de Doel 1 et 2 jusqu’en 2025. BBL et IEW examinent actuellement les conséquences juridiques concrètes de cette décision sur la prolongation illégale des deux centrales, actuellement arrêtées en raison de fuites dans le circuit d’eau de refroidissement.

« Même la construction d’une éolienne nécessite une étude d’impact sur l’environnement », explique Arnaud Collignon d’IEW. « Il est logique que cela s’applique également à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires à haut risque dans une zone à forte densité de population. Le fait qu’un incident ne soit pas improbable est démontré par les nombreux défauts des anciennes centrales nucléaires, régulièrement mises à l’arrêt ».

Contact presse :

Arnaud Collignon, chargé de mission Energie, IEW, 0477.700.456




 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens