Quand la politique climatique sert la santé publique…

Quand la politique climatique sert la santé publique…

L’Alliance pour la Santé et l’Environnement (HEAL) et Health Care Without Harm (HCWH) ont rendu public ce mardi un rapport qui établit les bénéfices en terme de santé d’une politique climatique européenne ambitieuse.
Selon ce rapport, l’adoption au niveau européen d’un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 30% (au lieu de 20%) d’ici 2020 génèrerait une amélioration de la qualité de l’air permettant d’épargner en Belgique entre 320 et 923 millions d’Euros de dépenses de santé publique par an à partir de 2020.

Cette économie proviendrait de

 l’augmentation de l’espérance de vie de quelque 4000 ans répartis dans la population totale ;

 l’amélioration de la santé et la baisse des coûts de santé traduites par 396.000 jours d’activité limitée de moins, 38.000 jours où les personnes doivent avoir recours à la médication respiratoire en moins. 4.000 consultations pour symptômes respiratoires et asthme en moins.
Un autre bénéfice serait l’augmentation de la productivité; on épargnerait en effet 91.000 jours de travail perdus par an à cause de problèmes respiratoires et cardiaques.

Vous trouverez le rapport complet sur www.env-health.org.

Vous pouvez par ailleurs consulter le résumé exécutif en français en cliquant ici.

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental