Quand les citoyens se font experts

Quand les citoyens se font experts

Un chapitre de plus s’écrit dans l’histoire des riverains mouscronnois envahis d’odeurs nauséabondes. Et ce chapitre-ci confirme le niveau hautement scientifique du travail réalisé par les citoyens. Dans le numéro 44 d’Atmospheric Environment qui vient de paraître, le Professeur Nicolas et ses co-auteurs présentent à la communauté scientifique en 9 pages et 9 figures les résultats du travail mené à Mouscron.

«Atmospheric Environment» est une revue internationale dédiée aux recherches sur les pollutions de l’air. Les articles y traitent aussi bien les problèmes d’atmosphères confinées polluées par les formaldéhydes nocifs pour la santé que les problèmes globaux liés aux émissions du secteur des transports.

La participation citoyenne, base du travail de l’association Eco-Vie et de notre fédération, se trouve confortée comme une méthode permettant de produire des résultats inatteignables autrement. Les conclusions du travail scientifique sont les suivantes : « L’utilisation d’un panel de riverains apporte une information de grande valeur dans l’évaluation des nuisances olfactives, en raison du fait que ces derniers séjournent dans la zone d’étude et qu’ils sont exposés fréquemment aux odeurs. La présente étude démontre l’utilité d’une méthode de cartographie des différentes sources d’odeurs autour d’un parc industriel. »

Les difficultés d’un travail basé sur la participation active des riverains touchent au manque de motivation des personnes qui résident en dehors des zones affectées (et dont la participation est pourtant utile), au côté astreignant des relevés quotidiens d’odeurs et au risque de faire preuve de partialité.
Ces limites soulignent d’autant plus la valeur de ce qui a été entrepris à Mouscron.

L’article publié récemment met aussi en lumière les applications possibles, à court terme, de ces méthodes. Elles permettent en effet d’assurer un suivi rapproché avant et après l’installation d’un dispositif correctif dans une entreprise par exemple.

Avec ce réseau de riverains, le Comité d’Accompagnement des Zonings mis en place à Mouscron bénéficie d’un outil précieux !

Lire l’article de «Atmospheric Environment» en cliquant ici.