Que faire pour remédier au Nimby ?

La commission parlementaire chargée d’étudier le phénomène Nimby a remis son rapport au mois de mars 1999. Nimby ou « Not In My Backyard » (Pas dans mon jardin) qualifie l’opposition entre les promoteurs d’un projet et les riverains, bien souvent. Comment y remédier ? En améliorant les modalités d’information et de consultation de la population. Mais pas seulement. C’est en réfléchissant sur le rôle des politiques, sur le fonctionnement administratif et sur l’attitude de la population elle-même que l’on cerne un peu mieux la problématique. Les uns o­nt perdu la confiance des autres, les autres sont considérés comme des égoïstes qui veulent bénéficier des avantages de la société de consommation sans en supporter les revers. Le phénomène est plus complexe. Il se traduit, par exemple, tantôt par un conflit d’intérêt, tantôt comme un combat d’opinions (souci d’un environnement respecté, qualité de vie, etc.)

Résumé des propositions concrètes pour remédier au Nimby.

Septembre 1999

Pour télécharger le document complet, cliquez ici

Alain Geerts

Communication & Mobilité