Rapport des Experts sur l’Evolution du Climat à l’attention des décideurs

Inter-Environnement Wallonie en appelle à une action radicale

Le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) a présenté ce matin à Bangkok son «Rapport à l’attention des décideurs» détaillant les solutions préconisées pour lutter contre le réchauffement global. Trois éléments majeurs ressortent du document : on dispose des moyens pour enrayer ce processus de réchauffement et limiter ses effets en termes de changements climatiques ; la mise en ½uvre de ces moyens sera nettement moins coûteuse que les conséqeunces de l’inaction ; tout retard dans cette mise en ½uvre compromet d’autant ses chances de succès. Inter-Environnement Wallonie, fédération regroupant plus de 150 associations environnementales, soutient la tonalité du message adressé aux décideurs et l’essentiel des solutions proposées par les experts. Elle appelle dès lors les responsables politiques – et notamment le gouvernement fédéral qui émergera des élections du 10 juin prochain – à prendre sans tarder les mesures structurelles radicales que la gravité de la situation exige.

Après avoir confirmé, en février à Paris, la responsabilité de l’Homme dans le réchauffement en cours puis évoqué, en mars à Bruxelles, les effets inquiétants attendus de ce réchauffement, les experts du GIEC ont présenté ce matin à Bangkok les solutions préconisées pour réduire drastiquement les émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine. Ce rapport insiste sur la nécessité d’agir sans délai et sur le fait que les mesures à mettre en ½uvre n’auront qu’un impact économique limité (moins de 1% du PIB mondial), largement inférieur aux coûts des conséquences du réchauffement (estimés à 20% du PIB à l’horizon 2050 dans le Rapport Stern Review publié l’automne dernier). L’argument économique régulièrement avancé pour mettre en cause les politiques climatiques doit donc être balayé une fois pour toutes.

Le GIEC estime que nous disposons d’ores et déjà des outils nécessaires pour opérer les mutations indispensables afin de nous orienter vers une société sobre en carbone. D’énormes potentiels de réduction sont identifiés et une batterie de mesures – la plupart faisant écho aux propositions formulées dans la Pacte écologique belge (www.pacte-ecologique.be) – doivent être mises en ½uvre sans délai dans tous les secteurs de la société : transport, logement, industrie, agriculture, etc.

Le message à l’attention des responsables politiques est donc on ne peut plus clair : le temps n’est plus aux tergiversations mais bien à une action aussi rapide que radicale.

La fédération Inter-Environnement Wallonie adhère totalement à cette analyse et espère que l’appel sera entendu par les partis qui négocieront le prochain accord de gouvernement. Le contraire serait d’autant plus incompréhensible que tous ont fait du climat une des priorités de leur programme pour les législatives du 10 juin prochain et que plusieurs ont déjà soutenu publiquement l’idée d’un Pacte écologique dans lequel la lutte contre le réchauffement climatique constitue une pièce maîtresse.

Contacts :

Pierre Titeux, Attaché de presse : 081.255.284 – 0479.497.656 – p.titeux@iewonline.be

Mikaël Angé, Chargé de mission Energie/Climat : 0474.560.176 – m.ange@iewonline.be

Alain Geerts

Communication & Mobilité