Rejet du gel des quotas CO2: comment ont voté nos eurodéputés

Rejet du gel des quotas CO2: comment ont voté nos eurodéputés

Nous évoquons dans un autre article le terrible coup que les parlementaires européens ont porté à la politique climatique de l’Union en rejetant la proposition de geler des centaines de millions de quotas de CO2, une mesure qui devait garantir l’efficacité du marché des permis de polluer et, par-delà, favoriser des modes de productions moins polluants.

Voici le détail du vote des eurodéputés belges, lesquels ont majoritairement soutenu (en vain) le gel proposé par la Commission européenne.

Ont voté POUR LE GEL

 Ivo Belet (CD&V)

 Jean-Luc Dehaene (CD&V)

 Marianne Thyssen (CD&V)

 Anne Delvaux (cdH)

 Mathieu Grosch (Christlich Soziale Partei)

 Véronique Dekeyser (PS)

 Marc Tarabella (PS)

 Saïd El Khadraoui (SPa)

 Kathleen Van Brempt (SPa)

 Philippe De Backer (Open VLD)

 Guy Verhofstadt (Open VLD)

 Frédérique Ries (MR)

 Isabelle Durant (Ecolo)

 Philippe Lamberts (Ecolo)

 Bart Staes (Groen)

Ont voté CONTRE LE GEL

 Frédéric Daerden (PS)

 Annemie Neyts-Uyttebroek (Open VLD)

 Marc Demesmaeker (NVA)

 Jan Eppink (Liste De Decker)

Absent

 Louis Michel (MR)

On notera que, coté francophone, seul le socialiste Frédéric Daerden s’est opposé à ce gel, mêlant ainsi sa voix à celles de trois élus de la droite radicale néerlandophone: l’Open VLD Annemie Neys-Uyttebroek, le NVA Mark Demesmaeker et l’élu de la liste De Decker, Jan Eppink. Si on imagine la motivation “noble” de son vote – un supposé coup de pouce à la sidérurgie liégeoise – on ne peut que regretter de voir un élu de gauche soutenir une mesure qui favorise l’économie court-termiste au détriment d’enjeux sociaux et environnementaux majeurs…