Sports motorisés en forêts: les associations applaudissent la circulaire du Ministre Lutgen

Le Ministre wallon de l’Agriculture, de la Ruralité, de l’Environnement et du Tourisme, Benoît Lutgen, vient de signer une circulaire destinée à encadrer les dérogations au Code forestier par lesquelles les engins motorisés ont accès à la forêt.

Inter-Environnement Wallonie, Le Réseau de la Forêt et Natagora accueillent avec soulagement et satisfaction ce texte à la fois clair et ambitieux … et espèrent que la révision prochaine du Code forestier poursuivra dans cette volonté de rendre à la forêt sa quiétude naturelle.

L’explosion des demandes de dérogations au Code forestier qui interdit les engins motorisés en forêt, le nombre sans cesse croissant de véhicules concernés et les multiples violations des conditions y étant liées (nombre maximum de participants et de passages des engins non respectés, sorties des parcours balisés…) rendaient aussi urgente qu’indispensable une redéfinition du cadre de ces dérogations. La circulaire du Ministre Lutgen répond parfaitement à cette attente en imposant désormais un cadre très strict aux dérogations qui permettent la circulation des motorisés en forêts: plafond maximum de 300 participants ; interdiction de passage en zone Natura 2000 (excepté sur les routes qui les traversent) ; dossard obligatoire visé par la DNF ; responsabilisation des organisateurs ; interdiction totale les dimanches, jours fériés et mercredis après-midi, responsabilisation des organisateurs… Dans le cadre actuel du Code forestier, il était difficile d’aller plus loin. Les dérogations sont en effet inscrites dans le texte légal et la révision – actuellement en cours – de celui-ci prendra encore plusieurs mois. La circulaire permet donc de clarifier sans attendre l’interprétation qui doit être faite de ces dérogations.

Face à la multiplication des raids motorisés en forêts, Inter-Environnement Wallonie, le Réseau de la Forêt et Natagora ont multiplié les initiatives pour sensibiliser le Ministre, son administration et les communes concernées à l’impact négatif de tels raids sur l’environnement mais aussi sur le tourisme doux. Ce travail aboutit aujourd’hui à une décision qui répond au désir d’une grande majorité des usagers de la forêt.

Pour les associations, cette circulaire n’est toutefois pas une fin en soi. Elles resteront mobilisées afin de s’assurer que le texte est bien mis en application et que les organisateurs respectent les conditions des dérogations. Elles continueront par ailleurs à plaider pour que le futur Code forestier aille davantage encore dans le sens de la restriction car, même limités, les sports moteurs constituent une nuisance pour nos forêts, leur faune, leur flore, leurs usagers doux. Enfin, désireuses que chacun puisse s’amuser comme il l’entend … dans le respect de l’autre et de son environnement, elles prôneront la création de sites permanents dans des zones « écologiquement sinistrées ».

Contacts :

Pierre Titeux, attaché de presse IEW : 081.255.284 – 0479.497.656

Sylvianne Gilmont, chargée de mission IEW : 081.255.261 – 0477.495.434

Claude Bougard, Réseau de la Forêt : 0494.304.499

Alain Geerts

Communication & Mobilité