Stop Béton : il reste quelques jours pour adopter le SDT

Stop Béton : il reste quelques jours pour adopter le SDT

Il reste quelques jours au Gouvernement wallon pour adopter le Schéma de Développement du Territoire (SDT), attendu depuis plusieurs années. Pour IEW, la fin de l’éparpillement de l’habitat est une priorité pour préserver le climat et la biodiversité. Il est essentiel que le Gouvernement adopte cette pièce maîtresse de l’aménagement du territoire en Wallonie.

Stop béton : Mieux utiliser la ressource « sol » en Wallonie

Chaque année, 18 km2 sont urbanisés en Wallonie, l’équivalent de la commune de Rixensart ! En 30 ans, l’artificialisation des sols a augmenté de 39%, réduisant forêts et terres agricoles au profit de nouveaux lotissements, zonings, routes et commerces.

Mettre fin à l’éparpillement de l’urbanisation est une priorité pour le climat, la biodiversité et la souveraineté alimentaire. Pour viser plus de durabilité, l’agriculture a en effet besoin de davantage d’espace et d’un accès à la terre facilité. L’urbanisation des versants et des sommets dans les zones rurales de notre région a mis sous pression les masses d’eau, avec des conséquences majeures : inondations, coulées boueuses, aggravation des pics de crue, problèmes d’épuration des eaux usées.

Pour laisser respirer la terre et les gens, il est urgent de prendre un virage clair vers le « Stop béton », comme nous y enjoint d’ailleurs l’Europe, qui vise le « No net land take » en 2050.

Le SDT : un outil pour amorcer un virage nécessaire

Face à cette urbanisation inquiétante, le projet de SDT, s’il est perfectible, a le mérite de fixer un cap: la fin de l’artificialisation en 2050, une réduction de 50% d’ici 2030.

Complément indispensable au CoDT, dont il fixe les grandes orientations, il est un outil essentiel pour assurer une direction claire aux acteurs communaux et aux candidats bâtisseurs. En effet, en tant que feuille de route territoriale, le SDT devra s’incarner dans les schémas d’échelle inférieure (Schéma de Développement Communal et Pluricommunal, Schéma d’Orientation Local) pour définir, de manière efficace et originale, une politique de développement propre au territoire régional, capable de rencontrer les impératifs de la transition écologique.

A l’heure où le climat et la biodiversité sont en crise grave, à l’heure où nos agriculteurs ont besoin de terres pour développer leur activité de façon durable, Inter-Environnement Wallonie exhorte les responsables régionaux à adopter le SDT lors du dernier gouvernement, ce jeudi 23 mai 2019. Celui-ci devra pouvoir amorcer le virage nécessaire pour mettre fin à cet éparpillement de l’habitat lourd de conséquences pour l’agriculture, les villes et villages, les espaces naturels, mais aussi le climat et la biodiversité.

Contact Presse :

Céline Tellier, Secrétaire générale, Inter-Environnement Wallonie, 0473/57 79 76

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental

Fermer le menu