Tourisme durable et relance : ensemble et maintenant !

Tourisme durable et relance : ensemble et maintenant !

La crise sanitaire liée au Covid-19 et l’impact qu’elle a eu sur le secteur touristique a obligé le Gouvernement wallon à se pencher sur les actions à entreprendre et les investissements à réaliser pour soutenir le secteur. Le gouvernement a déjà déjà dépensé plusieurs millions d’euros à cet effet et des mesures complémentaires seront prévues dans le cadre du plan “Get up Wallonia !”.

Mais elle offre également une occasion unique de “prendre de la hauteur et d’appréhender l’après”, comme l’écrivent les membres de l’association française “Acteurs du Tourisme durable”, dans leur “Manifeste pour un plan de Transformation du tourisme[1].

Nous pensons que cette crise donne au Gouvernement wallon une opportunité d’investir dans une forme plus durable et plus résiliente de tourisme, et ce pour un avenir meilleur en termes économiques, social et environnemental.

Le tourisme et les loisirs permettent de découvrir la nature, son environnement, le patrimoine commun, l’altérité et une autre façon de consommer. Les espaces de découvertes et d’innovation créés dans le cadre du tourisme peuvent servir de véritables « laboratoires de la Transition ». Les investissements réalisés par la Région dans ce secteur peuvent contribuer à assurer la transition vers une économie plus résiliente et plus durable. Il ne faudrait pas que la Wallonie se prive de cette opportunité par des politiques trop peu ambitieuses ou incohérentes.

Suite à l’envoi à l’administration du tourisme, fin mai 2020, d’un premier set de recommandations portant sur les premières mesures de relance (accompagnement des opérateurs touristiques aux mesures de déconfinement et campagne de communication), la Fédération Inter-Environnement Wallonie a souhaité formuler de nouvelles recommandations, reprises dans le document ci-dessous, après avoir consulté un groupe de personnes représentant des organisations actives en matière de tourisme durable, des experts et des citoyens ayant une expérience concrète de cette thématique.

Les organisations ayant participé à cette consultation sont les suivantes :

  • Le GRACQ
  • Provélo
  • Tous à Pied
  • Le Club Alpin Belge (fédération francophone d’escalade, d’alpinisme et de randonnée)
  • L’asbl Sentier des Grandes Randonnées
  • La Grange d’Ychippe (hébergement labellisé Clé Verte / Green Key)
  • Hike Up (entreprise de création de circuits à vélo)

La liste complète des personnes ayant contribué à cette réflexion, y compris les citoyens et les experts, se trouve en fin de document.

Ces recommandations, qui englobent de multiples dimensions du tourisme durable, ont été envoyées fin août – début septembre à la Ministre Valérie De Bue, à la Ministre Céline Tellier, au Ministre Philippe Henry et à Paul Magnette. En outre, elles ont été communiquées aux responsables du Commissariat général au tourisme (CGT), du département de la Nature et des Forêts (DNF) et de l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) . Sans prétendre à l’exhaustivité, elles se réfèrent notamment à la Déclaration de politique régionale adoptée par le Gouvernement wallon et au dossier « Tourisme durable : une opportunité pour la Wallonie[2] », publié par Inter-Environnement Wallonie en 2017.

Nous vous en souhaitons une bonne lecture !

Téléchargez le document ici

[1] https://tourisme-durable.org/actus/item/1226-atd-publie-un-manifeste-pour-un-plan-de-transformation-du-tourisme
[2] https://www.iew.be/tourisme-durable-une-opportunite-pour-la-wallonie/

Marie Spaey

Tourisme