Tourisme et environnement se retrouvent autour d’une assiette

Tourisme et environnement se retrouvent autour d’une assiette

Dans le cadre de la veille touristique internationale sur le développement durable du tourisme, l’Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles (OPT), tend, au travers de documents de travail, à promouvoir les bonnes pratiques dans le secteur touristique.

Après le dossier Mais, souvent, nous revenait la question “comment agir ?”, l’OPT vient de publier, en collaboration avec Brussels International Tourism & Congress->http://visitbrussels.be/bitc/front/splash/display.do] (BITC) et le Commissariat général au Tourisme (CGT), un document intitulé [100 manières d’agir le développement durable du tourisme. Ce document, dédié spécifiquement au secteur de l’alimentation et de la restauration (un travail similaire sera ultérieurement fait pour les autres secteurs touristiques à l’instar des hébergements), constitue une véritable caisse à outils de moyens et de bonnes pratiques. L’occasion, pour les restaurateurs, de se (ré)approprier le B.A. BA de la cuisine durable, tel que l’approvisionnement de produits issus de fermes locales, issus de l’agriculture biologique ou encore la prise en compte de la saisonnalité de nos fruits et légumes. Y sont également abordées les questions relatives à une gestion plus parcimonieuse des ressources environnementales (eau, énergie, déchets).

Ce travail amorce d’ores et déjà le thème de l’an prochain, Brusselicious 2012,qui a pour ambition de faire de Bruxelles une référence en matière de gastronomie.

Fermer le menu