Tourisme et loisirs, un vent de folie

La Région s’enorgueillit de compter quelques projets qui n’ont rien à envier au délire que l’on a parfois connu il y a vingt ou vingt-cinq ans. Ainsi, la Commune de Libin rêve-t-elle de reprendre à son compte la partie « bruyante » d’un projet qui avait déjà connu une première tentative autour de la gare de Poix-Saint Hubert. La partie « calme » de ce projet (sports non moteurs), conduite par IDELux autour de l’ancien hôtel Val de Poix, fait actuellement l’objet d’une demande et devrait être soumise à l’enquête publique en fin d’année ; enquête à laquelle nous serons attentifs, car le projet concerne de près un site Natura 2000 [[ Il s’agit du site BE 34027 « Bassin de la Lhomme de Poix-Saint-Hubert à Grupont »

]]. Mais ce que Libin vise, c’est le reste : tir aux clays, sports moteurs, et même, peut-on lire dans la presse, un torrent artificiel pour amateurs de rafting ! Après les pistes de ski artificielles de Snow Games dans l’ancienne carrière Cosyns de Lessines, après le projet de « centre européen de la glisse » promu par le Prince de Ligne à Antoing, où l’on nous promet, outre des pistes de ski là aussi, de fausses vagues pour surfeurs, voici donc le torrent et le rafting ! Les amateurs de vulcanologie n’ont toujours rien mais ça ne saurait tarder (à Chertal peut-être, en lieu et place de feu la phase à chaud de Cockerill ?). Surréalisme wallon quand tu nous tiens…

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental

Fermer le menu