Un avenir sans pesticides ? C’est possible !

Un avenir sans pesticides ? C’est possible !

Depuis sa création en France en 2006, la semaine sans pesticides rencontre de plus en plus de succès et suscite un large intérêt à travers le monde. Brésil, Cameroun, Guyane, Mauritanie, Nouvelle Calédonie, Québec, Tunisie, Italie, Slovénie, Slovaquie, Macédoine, Angleterre, Pays-Bas, et bien évidement la Belgique sont autant de pays qui ont rejoint la France pour organiser une Semaine sans pesticides mondiale.

La deuxième édition belge, pilotée de main de maître par l’asbl Adalia, s’est déroulée du 20 au 30 mars. Pendant 10 jours, plus d’une centaine d’actions variées ont été menées par des associations, ainsi que des collectivités, des jardineries, des agriculteurs, etc. Un seul et même objectif: sensibiliser tous les publics sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides et prouver que des alternatives viables aux traitements chimiques existent.

Les particuliers représentent 30% de l’utilisation de pesticides en Région wallonne. Leur sensibilisation et leur information est une étape nécessaire mais insuffisante si elle n’est pas accompagnée de décisions politiques plus strictes: limitation du nombre de produits auxquels les particuliers ont accès, présence d’une information complète des dangers et alternatives sur les lieux de vente, prix de vente plus élevés en tenant compte des atteintes à l’environnement et à la santé etc. Par ailleurs, les espaces publics se doivent d’être protégés contre l’utilisation de telles substances.

La nouvelle directive européenne, et sa transposition en droit belge par l’instauration d’un Nationaal Actie Plan d’Action National (NAPAN) permettra de concrétiser certains de ces éléments.

Pour en savoir plus sur la question des pesticides, rendez-vous sur le portail sante-environnement.be : un espace leur est entièrement consacré. C’est ce site qui prend désormais le relais du site pesticides.be.

Dans le cadre de la semaine sans pesticides, et en vue de préparer ce futur NAPAN, la Fédération Inter-Environnement Wallonie a initié le projet baptisé « Les compagnons de l’herbe » – Citoyens Actifs pour la Promotion des Alternatives aux Pesticides. Concrètement, nous vous proposons d’identifier au sein de votre commune un lopin auquel vous êtes particulièrement attaché (plaine de jeux des enfants, espace vert en face de votre domicile, etc) et d’en observer la gestion par les services communaux. Plus d’info? Cliquez.

Valérie Xhonneux

Anciennement: Santé & Produits chimiques