Un plan d’action crédible de réduction de la consommation d’énergie doit être la priorité du CODECO

You are currently viewing Un plan d’action crédible de réduction de la consommation d’énergie doit être la priorité du CODECO

Ce mercredi 31 août, les gouvernements fédéral et régionaux se réuniront en CODECO centré sur les prix de l’énergie. Le levier essentiel pour effectivement réduire les factures et nous libérer progressivement des énergies fossiles est un plan d’action pour diminuer la consommation d’énergie cet hiver. Il est déplorable que cette priorité ne semble pas encore sur la table en Belgique, alors que nos pays voisins commencent à agir, et que l’AIE et de nombreux experts plaident en ce sens depuis des mois. 1

Focus sur l’efficacité et la sobriété

« Ces derniers mois, une grande attention a été accordée à la recherche de nouveaux fournisseurs de gaz, à la baisse des prix ou au maintien de l’ouverture des centrales nucléaires pour faire face à la crise énergétique », déclare Mathieu Soete de Greenpeace. « Mais la solution la plus importante et la plus durable est trop souvent négligée : la consommation de gaz et de pétrole doit être réduite, à la maison, sur la route et dans l’industrie. » 2

Arnaud Collignon de Canopea ajoute : “De nombreuses mesures peuvent être prises à court terme mais ces mesures requièrent un engagement clair des gouvernements pour la réduction de la consommation énergétique dès ce mercredi en CODECO, et doit se traduire par un plan d’action et des objectifs clairs.”

Il s’agit notamment d’interdire de chauffer ou de conditionner un espace ouvert sur l’extérieur (terrasses chauffées, magasins qui laissent la porte ouverte, etc.), réduire la température des bâtiments de 1 degré, interdire l’éclairage des magasins et bureaux après les heures d’ouverture, éteindre les panneaux publicitaires et réduire l’éclairage urbain, limiter la vitesse automobile (à 100 km/h sur autoroute, 70 km/h sur route régionale), etc.

Réduire la consommation d’énergie agira à double titre. Baisser le nombre de kWh consommé a évidemment un impact sur la facture de l’usager. Mais au-delà, il est crucial que les États européens envoient un signal d’apaisement sur le marché européen de l’énergie avant l’hiver. Certains États ont déjà fait le pas. En juillet, le gouvernement français annonçait sa volonté de réduire la consommation d’énergie de 10% sur 2 ans. L’Allemagne a annoncé des mesures de réduction de la température et des lumières dans les bâtiments publics.

Soutien aux familles aussi sur le plus long terme

« Il est de la responsabilité de nos gouvernements de soutenir de manière efficace et effective tous ceux qui en ont besoin », rajoute Mathieu Soete. « Cette aide doit être aussi ciblée et automatique que possible, afin que personne ne soit laissé pour compte cet hiver et d’aider en priorité ceux qui en ont le plus besoin.”

L’enjeu doit rester de dégager des moyens publics notamment pour l’isolation ou aider les populations précarisées à investir dans la rénovation et le renouvelable. Les fonds nécessaires à cet effet peuvent être obtenus, entre autres, grâce à une taxe sur les bénéfices excédentaires des entreprises énergétiques, qui réalisent des profits records trimestre après trimestre grâce aux prix élevés du pétrole et du gaz.

Arnaud Collignon conclut : “Il n’est pas trop tard pour activer le levier de l’efficacité et de la sobriété énergétique, beaucoup de démarches positives peuvent encore être réalisées si on s’y prend maintenant. Mais cela passe par un positionnement fort de nos dirigeants ce mercredi.”

Contact

Arnaud Collignon, chargé de mission Energie, Canopea (ex-IEW) : 0477/70.04.56
Service de presse de Greenpeace : 0496/26.31.91, bpress@greenpeace.org

  1. Notamment le groupe d’experts nommé par le Gouvernement fédéral. L’AIE est l’agence internationale de l’énergie.
  2. En avril de cette année, Greenpeace a rassemblé 18 mesures permettant de réduire à court terme la consommation d’énergie et ainsi réduire notre dépendence aux importations de gaz et de pétrole : https://www.greenpeace.org/static/planet4-belgium-stateless/2022/04/219f6ba8-fr-reco.pdf

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental