Une trentaine de communes wallonnes s’engagent pour la biodiversité

Une trentaine de communes wallonnes s’engagent pour la biodiversité

Ce mercredi 20 mai, à l’avant-veille de la Journée mondiale de la biodiversité, les représentants d’une trentaine de communes wallonnes réunis au Domaine de Mozet ont signé la charte marquant officiellement leur engagement dans l’action biodiverCités mise sur pied par la Fédération. Concrètement, ces communes parrainent des espèces et/ou habitats menacés de disparition et mettent en ½uvre au niveau local un programme multifacette pour assurer leur survie.

Au cours des cinquante dernières années, l’Homme a modifié les écosystèmes plus rapidement et plus profondément que durant toute autre période de l’histoire de l’humanité. La disparition de nombreuses espèces, la destruction des milieux naturels les plus riches de la planète et la dégradation générale de notre environnement sont aujourd’hui une triste réalité.

En Wallonie, plus de 40% des espèces animales et végétales recensées en Wallonie sont menacées de disparition à court ou moyen terme et, pour un quart d’entre elles, l’état critique est déjà dépassé. Cette situation exige une réaction aussi urgente que diversifiée. Et les communes ont un rôle important (mais trop souvent minoré) à jouer dans cette réaction.

C’est la raison pour laquelle la Fédération a mis sur pied le programme biodiverCités permettant aux pouvoirs locaux d’½uvrer efficacement à la sauvegarde de la diversité biologique sur leur territoire.

Ce programme repose sur un principe très simple: après avoir choisi une espèce (grenouille rousse, hirondelle, etc.) ou un habitat (haie sauvage, préfleuri, mare, etc.) menacé emblématique de son territoire, la commune (agissant de son initiative ou sous l’impulsion d’un collectif citoyen) s’engage dans un programme en trois temps: elle passe à l’action, pousse sa population à l’action et pérennise son action pour préserver l’objet de son parrainage. Pour chacune de ces étapes, biodiverCités propose une fiche pratique présentant des pistes d’action adaptées à chaque espèce ou habitat. Vous trouverez en annexe un exemple de ces fiches.

Pour la Fédération, en s’inscrivant dans cette action concrète, les communes[[communes signataires de la Charte ce 20 mai: Amay, Andenne, Ans, Awans, Beauvechain, Berloz, Beyne-Heusay, Braine-L’Alleud, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont, Ecaussinnes, Enghien, Fernelmont, Floreffe, Gerpinnes, Grez-Doiceau, Habay, Havelange, Hotton, Ittre,Namur, Neupré, Onhaye, Pont-à-Celles, Rendeux, Villers-le-Bouillet, Walhain]] participent activement à « L’Objectif 2010 » défini en 2002 lors du Sommet mondial du Développement Durable à Johannesbourg : « Réduire de manière significative le rythme d’appauvrissement de la biodiversité d’ici 2010 ».

Pour en savoir plus : www.biodivercites.be

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental