Verviers: le City Mall suspendu. En attendant mieux?

Verviers: le City Mall suspendu. En attendant mieux?

Mauvaise nouvelle pour les bétonneuses verviétoises : leur projet de couvrir d’un shopping-center la rive gauche de la Vesdre a été une nouvelle fois remis en cause. Saisi par des riverains bien inspirés, le Conseil d’Etat vient en effet de décider la suspension du permis délivré par le ministre Henry le 1er avril 2011. Sans être enterrée, l’autorisation de créer 25.000 m² de commerce sur trois niveaux en plein centre-ville est fortement compromise.

Si tout n’est pas tranché, le dénouement du feuilleton verviétois s’annonce tout de même de plus en plus favorablement. Avec cette suspension décrétée par le Conseil d’Etat, il y a de plus en plus de raisons de penser que le dossier « City Mall », ex-Forum Invest, sera une ultime fois recalé. Auquel cas une bonne part des menaces sur l’environnement et l’habitabilité de la ville se dissiperait. Mais ne vendons pas la peau de l’ours… et savourons pleinement ce répit : rien ne pourra être bâti en bord de Vesdre à brève échéance.

Dans sa décision, le Conseil d’Etat a suivi une recommandation de son auditeur datant d’août dernier. Celui-ci considérait irrégulière la modification par la ville de Verviers, en 2008, du plan d’alignement ; en effet, le shopping-center n’avait alors pas de permis. Une erreur de procédure bien entendu mise en avant par les requérants dans leur recours au milieu d’une foultitude d’autres arguments portant davantage sur le fond du dossier.

Car le projet d’implanter un shopping-center à cet endroit précis du centre-ville de Verviers reste toujours aussi urbicide. Une ville dépourvue d’accès réel à sa rivière et d’espaces verts en son centre doit pouvoir rêver à d’autres projets de développement urbain pour son unique espace sur berge non-bâti. C’est la position qu’a toujours défendue la Fédération sur ce dossier.

Reste maintenant à voir comment se positionneront les principaux acteurs dans la poursuite de ce dossier. Le promoteur City-Mall, ex-Forum Invest, qui avec cette décision accuse un nouveau coup d’arrêt dans la conduite de son projet. La ville de Verviers qui, depuis des années, a fait de ce projet le moteur essentiel de son renouveau urbanistique. Le ministre Henry, qui au prix d’un douloureux arbitrage politique, avait finalement remis permis à Forum Invest. Quelle sera la réactio des uns et des autres ? Wait and see…