Vols de nuit

Communiqué de presse

Les comités de riverains des aéroports de Zaventem, Ostende, Deurne, Charleroi, Chièvres et Bierset exigent une approche coordonnée dans le dossier aéroportuaire: le déplacement des vols charters nocturnes vers les aéroports régionaux n’est pas une solution durable


Hier soir, les comités de riverains des aéroports de Zaventem, Ostende, Deurne, Charleroi, Chièvres et Bierset, en commun avec les quatre fédérations belges d’environnement, o­nt décidé d’exiger une approche coordonnée dans le dossier aéroportuaire. Ils demandent avec insistance que soit élaborée une politique aéroportuaire globale pour toute la Belgique, avec les mêmes normes de bruit pour tout le monde. La question est en effet de savoir si les vols de nuit doivent être maintenus et, a fortiori, s’il existe encore la possibilité d’accueillir, quelque part en Belgique des vols de nuit additionnels ou les activités d’un méga-transporteur. Il est inacceptable que, sous la pression d’une entreprise, des décisions précipitées soient, une fois encore, imposées à la population.

Le dossier des vols de nuit et de l’extension de DHL figure en bonne place à l’agenda du conseil des ministres spécial des 16 et 17 janvier. Autour de l’aéroport de Zaventem, les limites de la viabilité sont déjà dépassées à l’heure actuelle, la nuit comme le jour. En ce qui concerne les vols de nuit, o­n se situe bien au-delà du quota de 25.000 mouvements annuels, pour autant que l’on se réfère à la définition de la nuit en vigueur au niveau européen et au niveau international (de 23h00’ à 07h00’). Il existe donc 36.000 mouvements et non 21.000 comme estimé sur base d’une définition tronquée de la nuit (de 23h00’ à 06h00’). Par ailleurs, la proposition de déplacer vers les aéroports régionaux les vols charters de nuit qui opèrent actuellement au départ de Zaventem – pour donner à DHL la possibilité de développer ses activités à l’aéroport national – n’est pas, selon nous, une solution durable. Tous les comités de riverains des aéroports de Zaventem, Ostende, Deurne, Charleroi, Chièvres et Bierset, en commun avec Bond Beter Leefmilieu (BBL), Inter-Environnement Wallonie (IEW), Inter-Environnement Bruxelles (IEB) et BRAL (Brusselse Raad voor het Leefmilieu) s’opposent à une telle solution. Ils demandent avec insistance que soit élaborée une politique aéroportuaire globale pour toute la Belgique, avec les mêmes normes de bruit pour tout le monde. La question est en effet de savoir si les vols de nuit doivent être maintenus et, a fortiori, s’il existe encore la possibilité d’accueillir, quelque part en Belgique des vols de nuit additionnels ou les activités d’un méga-transporteur. Il est inacceptable que, sous la pression d’une entreprise, des décisions précipitées soient, une fois encore, imposées à la population.

Informations:

NL – Erik Grietens, Bond Beter Leefmilieu, 02/282.17.34, 0474/406.394

FR – Pierre Courbe, Inter-Environnement Wallonie, 081/25.52.80, 0477/495.418

Signataires:

Les quatre fédérations d’environnement

Bond Beter Leefmilieu Vlaanderen vzw, koepel van Vlaamse milieuverenigingen

Inter-Environnement Wallonie

Inter-Environnement Bruxelles

Brusselse Raad voor het Leefmilieu

Zaventem

25 aiR

Actie Noordrand

AWACSS (Wezembeek – Oppem)

Brussel Air Libre Bruxelles

BUTV Zaventem

Daedalus

Leefbaar Diegem

Milieuraad Steenokkerzeel

Sterrebeek 2000 vzw

Wake up Kraainem

Wakker Tervuren

Zonezes

Ostende

WILOO

Deurne

VATUV

Chièvres

ICARE

Charleroi

ARACH

Bierset

NETSKY

Pour imprimer cette page, cliquez ici.
N’avez-vous pas oublié de remettre votre papier recyclé dans l’imprimante ?

Inter-Environnement Wallonie

La voix du mouvement environnemental